En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour la bonne gestion de votre compte et de vos abonnements.

Recherche

19 articles trouvés

Paru dans le numéro N°244 - Mai 2015

Prothèses à tiges courtes dans l’arthroplastie prothétique de hanche : Exposé sommaire des classifications et des indications

Prothèses à tiges courtes dans l’arthroplastie prothétique de hanche : Exposé sommaire des classifications et des indications Par Sabine Mai

L’arthroplastie prothétique de hanche est une opération gagnante avec de bons résultats à long terme. Les patients sont de plus en plus jeunes et exigeants. En Allemagne, plus de 20 % des patients ont moins de 60 ans. Ils ont une espérance de vie plus grande et sont plus actifs avec une demande de haute qualité de vie incluant des exercices sportifs. Pour cette raison, des techniques opératoires et des implants respectant le capital osseux et les parties molles sont développées. En particulier pour les patients actifs, la reconstruction de l’offset et de l’égalité de longueur des membres inférieurs sont importants. Jusqu’à présent, les designs des prothèses réduisent souvent l’offset ce qui est responsable d’une hanche instable. La correction par une tête plus longue est à l’origine d’un allongement du membre (Jerosch et Funken). Edeen et al. ont constaté que 32 % des patients sont sensibles à une différence de longueur. Ces inégalités sont souvent un motif de procès.

Lire l'article

Paru dans le numéro N°238 - Novembre 2014 - Cahier N°1

Prothèse unipolaire pour le traitement de la fracture cervicale fémorale déplacée du sujet âgé

Prothèse unipolaire pour le traitement de la fracture cervicale fémorale déplacée du sujet âgé Par Xavier Flecher*,**, Stéphane Deschamps***, Sebastien Parratte*, Stéphane Boisgard***, Jean-Nöel Argenson*

La prise en charge des fractures du col du fémur du sujet âgé est un réel problème de santé publique devant le vieillissement de la population et l’augmentation de leur fréquence. Le traitement recommandé pour les fractures déplacées intra-capsulaires et/ou de stade 3 ou 4 selon Garden est l’arthroplastie de hanche.
Lorsque le patient est âgé de plus de 80 ans et/ou présente un score fonctionnel bas, il est admis qu’une arthroplastie partielle, sans arthroplastie acétabulaire, est une solution permettant d’obtenir un résultat clinique satisfaisant...

Lire l'article

Paru dans le numéro N°228 - Novembre 2013 - Cahier 1

Arthroplasties radiocarpiennes et carpo-métacarpiennes - Le concept d’arthroplastie par interposition avec implant libre en pyrocarbone

Arthroplasties radiocarpiennes et carpo-métacarpiennes - Le concept d’arthroplastie par interposition avec implant libre en pyrocarbone Par Y. ALLIEU*, Ph. BELLEMERE*, J-P. PEQUIGNOT*

On peut considérer Ollier pionnier de l’orthopédie en général et de l’arthroplastie en particulier comme le père de l’arthroplastie par interposition. Dans son traité fondamental, il envisage les résections sous-périostées du poignet essentiellement dans le cadre du traitement de la tuberculose ostéoarticulaire. Vu le peu de périoste au niveau des différents os carpiens, Ollier, dans sa conception holistique du carpe, décrit le « manchon métacarpo-antibrachial qui forme un tout continu, renforcé en divers points par des ligaments distincts mais que nous détachons avec la rugine comme une pièce unique ».

Lire l'article

Paru dans le numéro N°221 - Février 2013

Les prothèses fémorales à col modulaire : Historique, évolution et expérience Amiénoise

Les prothèses fémorales à col modulaire : Historique, évolution et expérience Amiénoise Par Patrice Mertl

L’utilisation des cols modulaires dans l’arthroplastie totale de hanche est un sujet actuel de controverse. Pourtant, ces implants utilisés depuis plus de 25 ans permettent de résoudre aisément les 3 problèmes majeurs de la chirurgie de la hanche : l’égalisation de longueur des membres inférieurs quelles que soient les conditions anatomiques, la restauration d’une bonne tension des parties molles en reproduisant l’offset natif, et l’obtention d’une stabilité accrue sans restriction des mobilités et des activités grâce à la réduction des effets cames. Le respect de ces 3 points clés est nécessaire pour offrir aux patients « modernes » les résultats qu’ils attendent de la prothèse de hanche.

Lire l'article

Paru dans le numéro N°219 - Décembre 2012

Points techniques dans l’arthroplastie de hanche par voie antero-laterale mini-invasive selon Rottinger

Points techniques dans l’arthroplastie de hanche par voie antero-laterale mini-invasive selon Rottinger Par J. Matsoukis

L’intérêt des voies d’abord mini-invasives de hanche reste encore discuté. Parmi celles-ci seules les voies antéro-latérales mini-invasives (VALMI) et antérieures, ne comportent aucune section musculaire ; elles respectent les muscles abducteurs et les structures postérieures (capsule et rotateurs externes). L’arthroplastie de hanche par VALMI est une technique difficile en raison de l’abord réduit et réputée dangereuse du fait du risque de fausse route fémorale. La technique rapportée par Röttinger et al en 2004 nécessite une courbe d’apprentissage. L’expérience de plus de 800 arthroplasties nous a permis de recenser les difficultés techniques et d’y apporter des solutions pratiques. Notre travail s’attachera à les décrire à chaque étape de l’intervention.

Lire l'article

Paru dans le numéro N°211 - Février 2012

Reconstruction du ligament croisé antérieur à 10 et 15 ans de recul : Association entre ménisectomie et arthrose

Reconstruction du ligament croisé antérieur à 10 et 15 ans de recul : Association entre ménisectomie et arthrose Par M. Cohen

Depuis le premier cas rapporté de reconstruction du ligament croisé antérieur jusqu’aux dernières techniques endoscopiques, la reconstruction du LCA a énormément évolué avec des techniques de plus en plus rapides et de moins en moins agressives. Les études de suivi des reconstructions du ligament croisé antérieur avec utilisation du tendon patellaire ont été rapportées à court, moyen et long terme. Dans la plupart de ces études, il y a eu une amélioration objective et subjective de la fonction avec des résultats qui ont été obtenus essentiellement dans les reconstructions précoces du ligament croisé antérieur.

Lire l'article