En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour la bonne gestion de votre compte et de vos abonnements.

Recherche

8 articles trouvés

Paru dans le numéro N°247 - Octobre 2015

Technique de l’arthrodèse intersomatique par voie latérale mini-invasive pré-psoatique

Technique de l’arthrodèse intersomatique par voie latérale mini-invasive pré-psoatique Par J. Allain

L’opéré est positionné en décubitus latéral droit ou gauche selon le choix du côté de l’abord dont la technique diffère finalement très peu. Classiquement gauche, l’abord pourra parfois être avantageusement réalisé du côté droit, comme par exemple en cas de dislocation scoliotique amenant la balistique des gestes chirurgicaux oblique en haut et à droite, afin d’éviter l’obstacle de la crête iliaque gauche. De la même façon, nous réalisons désormais les réduction-arthrodèses par cette technique des scolioses incluant 3 ou 4 étages par leur concavité quelqu’en soit le côté pour limiter la iatrogénicité de leur abord.

Lire l'article

Paru dans le numéro N°204 - Mai 2011

Notre expérience de la triple arthrodèse de l'arrière-pied

Notre expérience de la triple arthrodèse de l'arrière-pied Par T. Leemjrise* **, W. Graff**, B. Devos Bevernage*, V. Gombault*, P. Maldague*, P.-A. Deleu*

La triple arthrodèse est une technique chirurgicale très efficace qui permet la correction de déformations de l'arrière-pied dans les trois plans de l'espace. Elle se définit comme étant la technique chirurgicale permettant la fusion de la sous-talienne, de la talo-naviculaire et de l'articulation calcanéo-cuboïdienne.

Lire l'article

Paru dans le numéro N°179 - Décembre 2008

Arthrodèse accourcissant l'auriculaire par ablation de la phalange intermédiaire pour les crochets invétérés de la maladie de Dupuytren

Arthrodèse accourcissant l'auriculaire par ablation de la phalange intermédiaire pour les crochets invétérés de la maladie de Dupuytren Par G. Raimbeau, P.-A. Fouque, Y. Saint Cast, B. Cesari, F. Rabarin

Maladie mystérieuse, la maladie de Dupuytren est parfois rebelle face au traitement que nous réalisons, en particulier dans les déformations en crochet de l’auriculaire. La récidive de la déformation est fréquente sur ce doigt, elle est induite par la reprise du processus mais aussi par le développement d’un carcan cicatriciel qui croît avec le nombre d’interventions. Cette récidive conduit parfois le patient à demander l’amputation pour se libérer de son crochet digital.

Lire l'article

Paru dans le numéro N°116 - Août 2002

Arthrodèse tibio-calcanéenne montée par fixateur externe Ilizarov

Arthrodèse tibio-calcanéenne montée par fixateur externe Ilizarov Par C. DAUZAC*, P. GUILLON*, D. MENAGER**, C. MEUNIER*, JM. CARCOPINO*, L. SCHMIDER*, Ph. MOINET*

Les lésions du pied chez le diabétique sont fréquentes. Elles touchent 5 à 15 % des patients. Leur traitement est long, difficile et coûteux. Même s’il est avant tout médical, il aboutit néanmoins à une amputation dans 15 à 25 % des cas. Lorsque ce geste devient indispensable, se pose le problème de traiter la lésion de façon radicale tout en obtenant un moignon stable, indolore et facilement appareillable.

Lire l'article

Paru dans le numéro N°88 - Novembre 1999

L'arthrodèse de la première articulation métatarso-phalangienne

L'arthrodèse de la première articulation métatarso-phalangienne Par P. Groulier

L'arthrodèse métatarso-phalangienne est une méthode chirurgicale utilisée depuis longtemps. Nos collèges anglo-saxons en avaient déjà débattu dans leurs publications à la fin du siècle dernier.
Les mouvements de l'articulation métatarso-phalangienne du gros orteil participent activement au déroulement du pas. Dans des conditions normales, la tête métatarsienne glisse et roule dans une sorte de grande cavité glénoïde formée par la base de la phalange et le système sésamoïdien qui sont fixés au sol pendant la phase d'appui du pas, avant que la pulpe du gros orteil n'exerce la phase toute distale de l'élan propulsif.

Lire l'article

Paru dans le numéro N°61 - Février 1997

Prothèse de cheville Ramses : concept- technique opératoire-résultats . A propos des 38 premiers cas

Prothèse de cheville Ramses : concept- technique opératoire-résultats . A propos des 38 premiers cas Par G. Mendolia*, Talus group**

Bien que l’arthrodèse de l’articulation tibio-tarsienne donne des résultats à court ou moyen terme satisfaisants, elle conduit souvent à plus long terme à l’arthrose sous astragalienne et médio-tarsienne de traitement difficile.
Ceci nous a incité à réaliser chez certains de nos patients des arthroplasties de cheville comme alternative à l’arthrodèse.
Les progrès dans la conception des implants, la simplification de la technique opératoire, la meilleure connaissance des causes d’échecs, ont permis d’améliorer les résultats des prothèses de cheville.

Lire l'article