En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour la bonne gestion de votre compte et de vos abonnements.

Recherche

Suivez-nous sur les réseaux sociaux :

Le 01/05/2015

N°244 - Mai 2015

N°244 - Mai 2015

Entretien : FRITZ UWE NIETHARD

Fritz Uwe Niethard a beaucoup œuvré pour l’orthopédie allemande. Il a longtemps travaillé à l’hôpital universitaire de Heidelberg puis il a dirigé de 1996 à 2010 l’hôpital universitaire orthopédique de Aix la Chapelle. Il a été secrétaire général de la Société Allemande de Chirurgie Orthopédique et depuis 2008 de la Société Allemande de Chirurgie Orthopédique et Traumatologique le DGOU (Deutsche Gesellschaft für Orthopädie und Unfallchirurgie) qui réunit deux spécialités auparavant séparées. Nous l’avons rencontré au DKOU (Deutscher Kongress für Orthopädie und Unfallchirurgie), le congrès annuel de cette société conjointe.

Lire l'entretien

Article : Prothèses à tiges courtes dans l’arthroplastie prothétique de hanche : Exposé sommaire des classifications et des indications Par Sabine Mai

L’arthroplastie prothétique de hanche est une opération gagnante avec de bons résultats à long terme. Les patients sont de plus en plus jeunes et exigeants. En Allemagne, plus de 20 % des patients ont moins de 60 ans. Ils ont une espérance de vie plus grande et sont plus actifs avec une demande de haute qualité de vie incluant des exercices sportifs. Pour cette raison, des techniques opératoires et des implants respectant le capital osseux et les parties molles sont développées. En particulier pour les patients actifs, la reconstruction de l’offset et de l’égalité de longueur des membres inférieurs sont importants. Jusqu’à présent, les designs des prothèses réduisent souvent l’offset ce qui est responsable d’une hanche instable. La correction par une tête plus longue est à l’origine d’un allongement du membre (Jerosch et Funken). Edeen et al. ont constaté que 32 % des patients sont sensibles à une différence de longueur. Ces inégalités sont souvent un motif de procès.

Lire l'article

Article : L’AFACOT Par Pierre Henky

L’Afacot (Association Franco Allemande de Chirurgie Orthopédique et Traumatologique) a été créée en 2011 à l’initiative des Prs Sedel, Bolligni et Sautet du côté français et des Prs Pfeil, Thomsen et du Dr Kuhn du côté allemand, lors du congrès de la DKOU à Berlin en 2010. Le siège de l’AFACOT est à Strasbourg ville européenne par excellence. L’objectif de cette association est de promouvoir les échanges franco-allemands en orthopédie et traumatologie, car nos pratiques respectives sont peu connues des uns et des autres probablement du fait de la barrière de la langue.

Lire l'article

Article : Les femmes chirurgiens en chirurgie orthopédique et traumatologique : situation des centres hospitaliers allemands Par Stefanie Donner

En 2008, la principale revue médicale allemande, l’Ärzteblatt, titre en page de couverture : « La médecine se féminise ». S’ensuivait une analyse de la situation des femmes dans le monde actuel de la médecine et une présentation de leurs perspectives d’avenir. Selon le bureau fédéral de la statistique allemand, 62 % de tous les étudiants inscrits en médecine au premier trimestre de l’année universitaire 2011/12 étaient des étudiantes. Alors que 60 % de tous les médecins en première année d’internat sont de sexe féminin, ce pourcentage diminue sensiblement pour les femmes chirurgiens occupant des postes élevés. Seuls 3 % de tous les postes de direction et de chirurgien sont occupés par des femmes. Ce taux varie d’une spécialité chirurgicale à une autre.

Lire l'article

Article : Histoire et tendances actuelles de la chirurgie du ligament croisé antérieur Par Michael T. Hirschmann - Jonathan Koch

Le traitement des ruptures du LCA est l'un des thèmes les plus souvent abordés dans les journaux médicaux consacrés à l'orthopédie. Dans cet article, nous avons adopté une perspective particulière, le point de vue helvète. Nous souhaitions passer en revue les faits et dates marquant le développement des techniques de traitement des lésions du LCA et présenter les méthodes thérapeutiques actuelles.

Lire l'article

Article : L’enclouage verrouillé de la fibula par XS Nail* pour la préservation des parties molles : un nouveau concept dans la prise en charge des fractures bimalléolaires et du pilon tibial Par Wilhem Friedl (1), Dan Poenaru (2), Julius Popa (2)

Les fractures de la cheville ou du tibial distal sont fréquentes. Elles concerneraient près de 100 000 patients par an d’après l’AOK General Insurance qui couvre 50 % de la population en Allemagne. Makavana, Donken et Phillips ont montré que le traitement chirurgical donnait clairement un meilleur résultat dans les fractures déplacées de la cheville. Zaghloul fait état de 2 % d’infection après ostéosynthèse de cheville chez des patients de plus de 60 ans mais aussi de 21,5 % de complications dont 10,8 % importantes et ayant nécessité une réintervention. Parmi les facteurs associés aux réinterventions on retrouve le tabagisme, le diabète, l’ostéoporose, les neuropathies, l’artérite, le lymphoedème et l’insuffisance veineuse.

Lire l'article

Article : Ostéotomie de médialisation du calcanéum et transfert du Flexor digitorum longus dans les atteintes du Tibialis posterior des pieds plats valgus Par Heino Arnold et Jutta Weber

Pour corriger les déformations du pied plat valgus, de nombreuses interventions chez l’adulte ont été décrites. En fonction de la sévérité une intervention appropriée sera choisie. Le caractère souple ou rigide de l’arrière-pied est d’une importance cruciale. Il en est de même pour l’état du tendon tibial postérieur, du ligament calcanéo-naviculaire plantaire (« le ligament à ressort »), du ligament deltoïde. Il faut également évaluer la supination de l’avant-pied. Depuis l’identification de la responsabilité physiopathologique du dysfonctionnement du tendon tibial postérieur dans l’étiologie des pieds plats des adultes, et leur classification en fonction de leur sévérité selon la classification de Johnson et Strom de1989 augmentée par Myerson en 1996, il existe une approche étiologique spécifique des stades de la maladie pour orienter le traitement...

Lire l'article

Article : L’évolution de l’organisation de la traumatologie osseuse en Allemagne Par Michael Schneider

Durant la dernière décade la formation théorique et pratique de l’orthopédie et de la traumatologie en Allemagne ont été notablement modifiés ainsi que l’organisation de la prise en charge de la traumatologie. En 1890, le premier hôpital au monde dédié à la traumatologie a été fondé dans la région de la Ruhr à Bochum (Bergmannsheil). En Allemagne, pendant un siècle, l’orthopédie et la traumatologie ont été séparées. En 1901, la Société Orthopédique Allemande (aujourd’hui la DGOOC) a été créée et s’est séparée de la Société Germanique de Chirurgie car elle trouvait que ses intérêts n’y étaient pas pris en compte. En 1922, après la première guerre mondiale, la Société Allemande de Traumatologie, d’Assurance et d’Equipement Médicaux (Deutsche Gesellschaft für Unfallheilkunde, Versicherungs- und Versorgungsmedizin/DGU) fut fondée à Liepzig ...

Lire l'article