En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour la bonne gestion de votre compte et de vos abonnements.

Recherche

Le 01/11/2014

N°238 - Novembre 2014 - Cahier N°1

N°238 - Novembre 2014 - Cahier N°1

Entretien : TARIK AIT SI SELMI

Tarik Ait Si Selmi fait partie de la nouvelle vague de talentueux chirurgiens orthopédistes qui tout en tirant le plus grand profit de l’expérience de ses ainés a ses spécificités. L’une d’elles est de faire le constat de la difficulté d’exercer pleinement son métier de chirurgien en milieu hospitalo-universitaire, tant s’y sont multipliées les entraves à l’exercice de la chirurgie. Tarik a trouvé dans son exercice libéral à Lyon toutes les conditions propices au développement harmonieux de sa vie professionnelle et familiale.

Lire l'entretien

Article : Le quotidien de la traumatologie pédiatrique Par C. Pfirrmann, S. Raux, R. Kohler

La traumatologie pédiatrique est un volet fréquent de notre spécialité, avec bien sûr quelques pics saisonniers aux beaux jours, tant les accidents et les chutes sont souvent « loisirs et sports dépendants ». L’article qui suit pourrait s’intituler « La traumatologie pour les Nuls », reprenant le titre d’une collection bien connue. Le risque serait de le prendre comme un qualificatif ironique alors que, bien au contraire, les propos qui suivent se veulent des conseils amicaux à nos confrères orthopédistes généralistes, moins rôdés à la traumatologie pédiatrique que les spécialistes. A telle enseigne que beaucoup d’entre eux (et avec eux leurs anesthésistes) ont parfois une certaine appréhension à prendre en charge les enfants.

Lire l'article

Article : Prothèse unipolaire pour le traitement de la fracture cervicale fémorale déplacée du sujet âgé Par Xavier Flecher*,**, Stéphane Deschamps***, Sebastien Parratte*, Stéphane Boisgard***, Jean-Nöel Argenson*

La prise en charge des fractures du col du fémur du sujet âgé est un réel problème de santé publique devant le vieillissement de la population et l’augmentation de leur fréquence. Le traitement recommandé pour les fractures déplacées intra-capsulaires et/ou de stade 3 ou 4 selon Garden est l’arthroplastie de hanche. Lorsque le patient est âgé de plus de 80 ans et/ou présente un score fonctionnel bas, il est admis qu’une arthroplastie partielle, sans arthroplastie acétabulaire, est une solution permettant d’obtenir un résultat clinique satisfaisant...

Lire l'article

Article : Fibromyalgie : actualités sur les mécanismes et les traitements Par Patrick Sichère

Décrite au début du XXème siècle, le syndrome fibromyalgique est une pathologie douloureuse musculaire chronique à prédominance féminine. Si des critères précis, renouvelés récemment, permettent d’évoquer facilement ce diagnostic d’élimination, l’étiologie reste méconnue. Cependant la physiopathologie, certes complexe, est de mieux en mieux décrite soulignant l’intérêt de proposer au patient des thérapeutiques variées d’ordre non pharmacologique et pharmacologique, à adapter en fonction des formes cliniques rencontrées.

Lire l'article

Article : Corail® pourquoi une collerette ? Par T. AIT SI SELMI & ARTRO GROUP

La collerette de la Corail® se définit comme un éperon d’appui reposant sur la partie médiale de la coupe du col, c’est à dire le calcar, qui est la zone de support la plus résistante. Il est orienté à 45° par rapport au grand axe de la tige. La dimension de cet appui croit de façon homothétique avec la taille de l’implant (Figure 2-3). Il est facultatif dans la gamme standard (KS) munie d’un col à 135° et prend la dénomination de corail avec appui (KA). Les deux versions existent depuis l’origine puisque les concepteurs s’étaient mis d’accord sur tout, sauf la présence de cet élément additionnel.

Lire l'article

Article : Comment réussir ses arthroscopies d’épaules ? Par Olivier Courage

Ce livre n’est pas un ouvrage scientifique comme on l’entend habituellement. C’est un guide pour aider les débutants en arthroscopie d’épaule à faire leurs premiers pas. Il est écrit avec simplicité en utilisant le langage du compagnonnage. Pour les chirurgiens les plus chevronnés, il peut aider pour l’enseignement, mais il peut aussi servir de guide de survie pour se souvenir des fondamentaux quand les choses se gâtent. Les illustrations et les vidéos sont nombreuses. Une large part est faite aux bases, mais aussi aux interventions les plus courantes avec des techniques originales. Cela permettra à chacun de se lancer ensuite dans des interventions plus délicates.

Lire l'article