En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour la bonne gestion de votre compte et de vos abonnements.

Recherche

Suivez-nous sur les réseaux sociaux :
MANUEL RIBAS

Paru dans le numéro N°266 - Août/Septembre 2017
Entretien consulté 600 fois

MANUEL RIBAS

Dexeus University Hospital, Barcelona.

Pour le cru 2017 de Hip Toulouse nous vous proposons de faire la connaissance de Manuel Ribas qui dirige l'unité de Hanche dans le service d'Orthopédie et Traumatologie à l’hôpital universitaire Dexeus à Barcelone.
Manuel est un élève de Vilarrubias et il a consacré sa carrière à la chirurgie fémoro-acétabulaire.

Quel est le statut de votre hôpital universitaire ?

C’est un hôpital privé qui fait partie d’une chaîne de 17 hôpitaux en Espagne, le groupe Quiron. Mais, l’université autonome de Barcelone à laquelle est attaché l’hôpital, c’est une université publique. C’est un hôpital de référence et le service d’obstétrique et d’orthopédie ont été pendant longtemps parmi les plus réputés de l’Espagne.

Vous publiez beaucoup ?

À vrai dire oui, et cela nous a été facilité par le fait que nous avons été l’un des premiers services en Espagne à nous organiser en sur-spécialités : chirurgie de la hanche, de la main, de l’épaule, du rachis etc…

Où avez-vous fait votre formation orthopédique ?

À Barcelone et essentiellement dans le service de monsieur Vilarrubias. Il y avait un concours très compétitif à passer pour intégrer son service et, lors des entretiens, j’ai probablement été favorisé par ma connaissance des langues. Je parle l’Italien couramment grâce à une grand-mère à Trieste mais aussi l’anglais et l’allemand. J’ai fait partie de la première génération de résidents de l’hôpital universitaire et j’ai eu ces fonctions dès 1983 jusqu’à 1987. Ensuite, j’ai eu la chance de pouvoir rester avec le Professeur Vilarrubias qui m’a orienté vers la hanche. Il m’a permis de faire quatre...

Contenu réservé aux abonnés

Abonnez-vous

Paru dans le numéro N°266 - Août/Septembre 2017