En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour la bonne gestion de votre compte et de vos abonnements.

Recherche

DAVID BARRETT

Paru dans le numéro N°251 - Février 2016
Entretien consulté 695 fois

DAVID BARRETT

Honorary Senior Consultant Orthopaedic Surgeon, Southampton University Hospital, Southampton, UK - Professor of Bioengineering, School of Engineering Sciences, Southampton University, Southampton, UK

David Barrett est chirurgien orthopédique consultant et également professeur en ingénierie orthopédique à l’université de Southampton.
Il pratique la chirurgie du genou du “berceau au tombeau” comme disent les anglais.
Il nous fait profiter de sa large expérience chirurgicale avec simplicité et humour.

Où avez-vous été formé ?

Voilà une question réconfortante parce que beaucoup de mes collègues prétendent que je n’ai eu aucune formation ! J’ai fait mes études de médecine à Barts c’est à dire à l’hôpital St Bartholomew qui est un très vieil hôpital et la plus ancienne école de médecine que nous ayons. Elle remonte à 1123. J’y ai donc fait mes études et j’ai même envisagé d’être chirurgien cardiaque. Mais en voyant mes maîtres vieillots et divorcés j’ai pensé que je ferais mieux de faire de la chirurgie orthopédique. Malheureusement aujourd’hui j’ai l’air vieillot et je suis divorcé et donc finalement cela n’avait pas d’importance.

Et pourquoi avoir choisi la chirurgie ?

Ce que j’aimais bien en chirurgie, c’est la progression naturelle du diagnostic vers le traitement et le résultat. J’avais le sentiment qu’en chirurgie les patients étaient guéris alors qu’en médecine les patients sont traités c’est à dire qu’on gère leurs symptômes.

Qui étaient vos Patrons de l’époque ?

Il y avait à Barts Fred Lettin pour lequel j’ai travaillé et un autre dénommé Mike Edgar qui faisait de la chirurgie rachidienne au Royal National Orthopedic. Un autre gros bonnet était Fixsen, un chirurgien pédiatre. Ils sont, à présent, tous retraités mais ils ont été mes guides.

En Angleterre,...

Contenu réservé aux abonnés

Abonnez-vous

Paru dans le numéro N°251 - Février 2016