En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour la bonne gestion de votre compte et de vos abonnements.

Recherche

Suivez-nous sur les réseaux sociaux :
Validation d’un logiciel ShoulderROM de mesure des amplitudes articulaires de l’épaule en consultation

Paru dans le numéro N°305 - Juin / Juillet 2021
Article consulté 304 fois

Validation d’un logiciel ShoulderROM de mesure des amplitudes articulaires de l’épaule en consultation

Par Marc-Olivier Gauci(1), Manuel Olmos(1), Pierre-Emmanuel Chammas(1), Caroline Cointat(1), Manuel Urvoy(2), Albert Murienne(3), Nicolas Bronsard(1), Jean-François Gonzalez(1) dans la catégorie TECHNOLOGIE
(1) Institut Universitaire Locomoteur et du sport (IULS), CHU de Nice - (2) Unité de Recherche Clinique Côte d’Azur (UR2CA), Université Côte d’Azur 2 Société Imascap, Plouzanée, Bretagne - (3) b<>com, Institut de Recherche Technologique, Cesson-Sévigné, Bretagne

L'épaule est composée de 5 articulations (gléno-humérale, scapulo-thoracique, sous acromiale, acromio-claviculaire et sternoclaviculaire). Ces articulations permettent à l’épaule de se mobiliser selon un cône de circumduction centré sur la tête humérale.

Introduction

L'épaule est composée de 5 articulations (gléno-humérale, scapulo-thoracique, sous acromiale, acromio-claviculaire et sternoclaviculaire). Ces articulations permettent à l’épaule de se mobiliser selon un cône de circumduction centré sur la tête humérale. Ce mouvement étant tridimensionnel et complexe à mesurer, les amplitudes articulaires de l’épaule sont habituellement divisées en plusieurs mouvements élémentaires (abduction-adduction, flexion-extension, rotation externe-interne) impliquant différents groupes musculaires. Une mesure précise, fiable et reproductible des mobilités de l'épaule est donc importante dans l'examen clinique pour l'évaluation fonctionnelle de l'épaule.

Classiquement, les amplitudes articulaires de l’épaule sont mesurées avec un goniomètre, considéré comme une référence, il est cependant peu utilisé en consultation.  L'estimation visuelle est plus généralement utilisée en consultation malgré sa faible précision[3].

Les progrès technologiques ont permis le développement et le déploiement d'outils supplémentaires en milieu clinique (inclinomètres, goniomètres numériques et outils basés sur des applications pour smartphones). Les systèmes utilisant des marqueurs sont de plus en plus répandus et populaires en pratique clinique. Bien que...

Contenu réservé aux abonnés

Abonnez-vous