En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour la bonne gestion de votre compte et de vos abonnements.

Recherche

Suivez-nous sur les réseaux sociaux :
Trucs et astuces les plus importants pour le traitement de l'arthroplastie totale du genou non infectée - que faire ?

Paru dans le numéro N°314 - Mai 2022
Article consulté 180 fois

Trucs et astuces les plus importants pour le traitement de l'arthroplastie totale du genou non infectée - que faire ?

Par Michael T. Hirschmann, Manuel Sava, Dominic Mathis dans la catégorie TECHNIQUE
Département d'orthopédie et de traumatologie, Kantonsspital Baselland, CH-4101 Bruderholz, Suisse / [email protected]

Environ 10 à 30 % des patients ayant subi une arthroplastie totale du genou (PTG) signalent des douleurs persistantes ou récurrentes ou ne sont pas satisfaits après la PTG et certains doivent subir une révision chirurgicale. Le nombre de révisions de PTG est en augmentation dans de nombreux pays du monde entier.

Environ 10 à 30 % des patients ayant subi une arthroplastie totale du genou (PTG) signalent des douleurs persistantes ou récurrentes ou ne sont pas satisfaits après la PTG et certains doivent subir une révision chirurgicale. Le nombre de révisions de PTG est en augmentation dans de nombreux pays du monde entier. Les registres nationaux font état de taux de révision compris entre 3 et 12 %, en fonction de la durée de la période d'observation et des interventions incluses. (1,2). Des études antérieures ont analysé les modes d'échec après une PTG primaire. Selon ces résultats, les causes d'échec les plus fréquentes sont l'infection, le descellement, l'instabilité, l'arthrofibrose et l'ostéolyse (1,2).

La plupart des données sur les causes de l'échec de la PTG et de la chirurgie de révision ultérieure proviennent des registres nationaux des articulations, des prestataires de soins de santé et des études multicentriques. (1,2). (Tableau 1) Cet article vise à mettre l'accent sur les trucs et astuces de base pour la révision d'une arthroplastie totale du genou (PTG) et représente le point de vue d'un centre de révision spécialisé.

Tableau 1 : critères d"échecs les plus fréquents

 

Algorithme diagnostique

Un algorithme diagnostique standardisé devrait être utilisé dans les centres...

Contenu réservé aux abonnés

Abonnez-vous