En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour la bonne gestion de votre compte et de vos abonnements.

Recherche

Suivez-nous sur les réseaux sociaux :
Technique INLAY pour la reconstruction du LCP : Conseils et astuces

Paru dans le numéro N°290 - Janvier 2020
Article consulté 374 fois

Technique INLAY pour la reconstruction du LCP : Conseils et astuces

Par Karl P. BENEDETTO dans la catégorie TECHNIQUE
Sanatorium Hochrum - Lärchenstr, 41 - A.- 6063 / RUM Helfentalweg 1a - A. / 6020 INNSBRUCK -- [email protected] [email protected]

Les traumatismes à haute énergie constituent l’étiologie la plus fréquente (82 %) des lésions du LCP. Dans 92 % des cas, elles sont associées à d’autres lésions ligamentaires et sont diagnostiquées dans le cadre de lésions ligamentaires complexes du genou.

Introduction


Les traumatismes à haute énergie constituent l’étiologie la plus fréquente (82 %) des lésions du LCP. Dans 92 % des cas, elles sont associées à d’autres lésions ligamentaires et sont diagnostiquées dans le cadre de lésions ligamentaires complexes du genou. Seulement 18 % sont diagnostiquées comme ruptures isolées du LCP et sont le plus souvent des blessures survenues au cours de pratiques sportives. L’instabilité chronique du LCP provoque un changement de la cinématique du genou avec une augmentation de la pression articulaire antéromédiale par effet négatif de Bandi, ainsi qu’une augmentation de la pression fémoro-patellaire entraînant une arthrose secondaire.

L’histoire naturelle de l’instabilité postérieure du genou évolue vers :

• Une augmentation de la translation postérieure du tibia.
• Un déplacement du centre de rotation.
• Une augmentation des lésions cartilagineuses du plateau tibial antéromédial.
• Une augmentation de la pression sur l’articulation fémoro-patellaire et une arthrose.

L’instabilité postérieure du genou reste encore, de nos jours, sous-diagnostiquée et un algorithme détaillé pour l’évaluation clinique de l’instabilité du genou est nécessaire.

 

Examen clinique

L’instabilité antérieure du genou est diagnostiquée à l’aide du test de Lachman et...

Contenu réservé aux abonnés

Abonnez-vous