En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour la bonne gestion de votre compte et de vos abonnements.

Recherche

Suivez-nous sur les réseaux sociaux :
Technique de ténodèse du biceps sous la coulisse bicipitale

Paru dans le numéro N°282 - Mars 2019
Article consulté 209 fois

Technique de ténodèse du biceps sous la coulisse bicipitale

Par O. Courage (1) , Q. Baumann (1,2), AG. Hue (1,3), YP. Lemoulec (1,4) dans la catégorie TECHNIQUE
1. Hopital privé de l’estuaire - Le Havre / 2. CHU d’Amiens / 3. CHU de Rouen / 4. Institut de l’épaule Strasbourg

Le symposium de 2006 de la SFA sous la direction de P. Boileau et de C. Maynou nous a permis de synthétiser l’approche française concernant les pathologies du biceps.
Qu’il soit le siège d’une lésion isolée, attenante au labrum ou associée à une tendinopathie de la coiffe des rotateurs il est très souvent impliqué dans les douleurs chroniques de l’épaule.

Introduction

Le symposium de 2006 de la SFA sous la direction de P. Boileau et de C. Maynou nous a permis de synthétiser l’approche française concernant les pathologies du biceps.

Qu’il soit le siège d’une lésion isolée, attenante au labrum1-4 ou associée à une tendinopathie de la coiffe des rotateurs5-7 il est très souvent impliqué dans les douleurs chroniques de l’épaule.

En 2006 une étude multicentrique a étudié 378 patients inclus pour une rupture de la coiffe des rotateurs ; l’analyse arthroscopique dynamique de la portion intra-articulaire du chef long du biceps (CLBB) retrouvait 79% de signes en faveur d’un biceps macroscopiquement pathologique dont un quart n’était pas diagnostiqué par l’artho-IRM8.

La diminution des douleurs rapportées par les patients lors d’une rupture spontanée du CLBB a amené à réaliser des ténotomies qui rapportaient des résultats satisfaisants concernant la satisfaction et l’amélioration du score de Constant9.

L’apparition de « syndrome de Popeye » entraînant une gêne esthétique ainsi qu’une perte de force en supination et en flexion, de crampes et des douleurs bicipitales9-11 rapporté par les patients a par la suite amené à modifier les techniques.

Les travaux de Bradburry12 avec la ténotomie autobloquante puis ceux de Burkhart13 et Boileau14...

Contenu réservé aux abonnés

Abonnez-vous