En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour la bonne gestion de votre compte et de vos abonnements.

Recherche

Suivez-nous sur les réseaux sociaux :
Résultats et facteurs pronostiques  des luxations postérieures de l’épaule

Paru dans le numéro N°309 - Décembre 2021
Article consulté 415 fois

Résultats et facteurs pronostiques des luxations postérieures de l’épaule

Par Arnaud Godenèche (1), Steven Roulet (2) dans la catégorie MISE AU POINT
(1) Centre orthopédique Santy, Hôpital Privé Jean Mermoz, Lyon - (2) Centre de l’épaule et de la main du Dauphiné-Groupe Elsan, Clinique Belledonne, St Martin d’Hères

L’instabilité postérieure de l’épaule est rare, son incidence varie de 2% à 5%.
Les difficultés de prise en charge relatives aux instabilités postérieures de l’épaule sont représentées par le profil des patients, la reconnaissance des différentes formes cliniques et l’interprétation des différentes formes anatomiques.


Pierre Mansat, P. Clavert, G. Nourrissat, J. Garret, Marie-Béatrice Hardy, P. Métais, J. Barth, P. Abadie,

F. Sirveaux, Blandine Marion, Yves Bouju, Kevin Andrieu, La SFA

 

Introduction

L’instabilité postérieure de l’épaule est rare, son incidence varie de 2% à 5% (1, 2).

Les difficultés de prise en charge relatives aux instabilités postérieures de l’épaule sont représentées par le profil des patients, la reconnaissance des différentes formes cliniques et l’interprétation des différentes formes anatomiques.

En 2016, la Société Francophone d’Arthroscopie a réalisé un symposium sur l’instabilité postérieure de l’épaule. Il s’agissait d’une étude multicentrique réalisée en métropole constituée de deux cohortes (une prospective et une rétrospective). Cent quatre-vingt-huit patients ont été inclus, 167 ont été opérés.

Après un bref rappel sur les différents tableaux cliniques, le bilan d’imagerie et les différents traitements, nous rapportons dans cet article les résultats et les facteurs pronostiques de la prise en charge de cette pathologie.

Le but de ce travail est de savoir en quoi nous pouvons changer notre vision et notre prise en charge de cette pathologie rare.

 

I - Rappels des différents tableaux cliniques

1 - L’instabilité involontaire :

Il s’agit du tableau clinique,...

Contenu réservé aux abonnés

Abonnez-vous