En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour la bonne gestion de votre compte et de vos abonnements.

Recherche

Suivez-nous sur les réseaux sociaux :
Réflexions sur l'idée nouvelle

Paru dans le numéro N°280 - Janvier 2019
Article consulté 144 fois

Réflexions sur l'idée nouvelle

Par Alain C. Masquelet dans la catégorie FORUM
Hôpital Saint Antoine - Paris / [email protected]

Dans un premier temps je m’attarderai sur la notion d’idée nouvelle et j’aborderai ensuite plus rapidement les pratiques nouvelles et notamment leurs relations avec les technologies.
Contrairement aux apparences, il n’est pas facile de définir ce qu’est une idée nouvelle.

 

Dans un premier temps je m’attarderai sur la notion d’idée nouvelle et j’aborderai ensuite plus rapidement les pratiques nouvelles et notamment leurs relations avec les technologies.

Contrairement aux apparences, il n’est pas facile de définir ce qu’est une idée nouvelle.

Commençons donc par énoncer ce qu’elle n’est pas. Assurément une idée nouvelle n’est pas une innovation. Certes dans toute innovation il y a une idée nouvelle mais on ne saurait, sans risquer un grave contre sens, confondre les deux notions. L’innovation est l’achèvement d’un processus complexe qui aboutit à une diffusion large et pérenne. C’est le succès qui signe après coup l’innovation. L’innovation est surtout validée par le marché ce qui l’inscrit plutôt dans le domaine industriel, tandis qu’on réserve les termes d’invention et de découverte au champ scientifique. Quoi qu’il en soit une idée nouvelle se tient toujours à l’origine.

Plus subtile et sans doute plus contestable est la distinction entre nouvelle idée et idée nouvelle. Aucun argument logique ni sémantique pour avancer l’existence d’un distinguo. S’il y a une différence elle est de l’ordre de l’intuition. Une nouvelle idée s’inscrirait dans un domaine déjà balisé, elle serait pour ainsi dire une vue originale sur des choses préexistantes. La...

Contenu réservé aux abonnés

Abonnez-vous