En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour la bonne gestion de votre compte et de vos abonnements.

Recherche

Suivez-nous sur les réseaux sociaux :
Réalisation des coupes osseuses dans la PTG  par navigation conventionnelle et  technique d’espace en extension premier

Paru dans le numéro N°243 - Avril 2015
Article consulté 3070 fois

Réalisation des coupes osseuses dans la PTG par navigation conventionnelle et technique d’espace en extension premier

Par S. Hofmann, MD ; G. Seitlinger ; O. Djahani ; M. Pietsch dans la catégorie TECHNIQUE
General & Orthopaedic Hospital, Department Joint Reconstruction, 8852 LKH-Stolzalpe, Autriche - Tél. +43 3532 2424 2401 - [email protected]

L’objectif dans une prothèse totale de genou (PTG) est d’obtenir un alignement, une mobilité, un équilibrage et une fixation des implants absolument parfaits, en ne générant ni risques ni inconvénients supplémentaires. Par ailleurs, la réussite et la longévité de la PTG reposent sur la correction de la déformation du genou en question. L’un des défis de la PTG consiste à exécuter des coupes osseuses rigoureuses dans le plan frontal, le plan sagittal et le plan axial pour corriger la déformation sous-jacente. Le type et le niveau de libération des tissus mous sont déterminés par les deux principaux facteurs que sont les coupes de correction osseuse et le déséquilibre préexistant des tissus mous. Sans résection osseuse rigoureuse, l’équilibrage des tissus mous du genou est impossible la plupart du temps.

Médias associés

Introduction

L’objectif dans une prothèse totale de genou (PTG) est d’obtenir un alignement, une mobilité, un équilibrage et une fixation des implants absolument parfaits, en ne générant ni risques ni inconvénients supplémentaires [15]. Par ailleurs, la réussite et la longévité de la PTG reposent sur la correction de la déformation du genou en question [17]. L’un des défis de la PTG consiste à exécuter des coupes osseuses rigoureuses dans le plan frontal, le plan sagittal et le plan axial pour corriger la déformation sous-jacente [23]. Le type et le niveau de libération des tissus mous sont déterminés par les deux principaux facteurs que sont les coupes de correction osseuse et le déséquilibre préexistant des tissus mous. Sans résection osseuse rigoureuse, l’équilibrage des tissus mous du genou est impossible la plupart du temps.

Dans le plan frontal, les coupes osseuses corrigent le défaut d’alignement varus-valgus au niveau tibial et/ou fémoral. Dans le plan sagittal au niveau tibial, elles déterminent l’inclinaison postérieure (pente), et au niveau du fémur distal le réglage en flexion/extension de l’implant. Dans le plan axial au niveau tibial, le réglage en rotation de l’implant est le facteur le plus important pour une cinétique rotulienne correcte [8]. Dans le plan...

Contenu réservé aux abonnés

Abonnez-vous