En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour la bonne gestion de votre compte et de vos abonnements.

Recherche

Suivez-nous sur les réseaux sociaux :
Prothèse trapezo-métarcapienne POLYCIS : premières poses, premières impressions…

Paru dans le numéro N°281 - Février 2019
Article consulté 403 fois

Prothèse trapezo-métarcapienne POLYCIS : premières poses, premières impressions…

Par Philippe PASQUIER dans la catégorie TECHNIQUE
Clinique de Montier-la-Celle - 10120 Saint André les Vergers / [email protected]

Une première série de prothèses trapezo-métacarpiennes (TM) POLYCIS (société Hands Up) dont l’ancillaire est à usage unique, a été posée par un unique opérateur, sur une durée de 3 mois.

 

Une première série de prothèses trapezo-métacarpiennes (TM) POLYCIS (société Hands Up) dont l’ancillaire est à usage unique, a été posée par un unique opérateur, sur une durée de 3 mois.

Toutes l’ont été pour arthrose TM isolée.

L’intervention est toujours menée par une voie externe, sous garrot pneumatique et bloc régional. Tous les patients sont revus à 24h, puis à 8 et 15 jours. La douleur est évaluée à chaque fois.

Une orthèse est mise en place pour une durée de 3 semaines.

Aucune complication n’est à déplorer, les premiers résultats sont conformes à la norme : sédation de la douleur en quelques jours, normalisation de la mobilité sous 4 à 6 semaines.

A ce délai faible, il n’est pas question de faire une quelconque analyse de la validité de l’implant, mais de se pencher sur le concept qui a présidé à la composition de l’ancillaire, dont le coût doit être couvert par le prix de vente de la prothèse, puisqu’après chaque intervention, tout est jeté ! Que penser de l’ancillaire proposé ?

 

Le concept

Ancillaire à usage unique et implant mono-taille. Pas de stérilisation ou de stockage de l’ancillaire, les kits sont fournis à flux tendus, ce qui libère de la place dans l’arsenal.

L’ouverture de la boite d’ancillaire donne une impression flatteuse. La technique opératoire est...

Contenu réservé aux abonnés

Abonnez-vous