En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour la bonne gestion de votre compte et de vos abonnements.

Recherche

Suivez-nous sur les réseaux sociaux :
Prothèse totale de hanche assistée par robot MAKO : planification 3D, technique et perspectives

Paru dans le numéro N°305 - Juin / Juillet 2021
Article consulté 406 fois

Prothèse totale de hanche assistée par robot MAKO : planification 3D, technique et perspectives

Par Pascal KOUYOUMDJIAN(1,2), Rémy COULOMB(1) dans la catégorie TECHNIQUE
(1) Centre Hospitalier Universitaire de Nîmes. Université de Montpellier Nîmes Unité de chirurgie orthopédique et traumatologique. Chirurgie du rachis - (2) Laboratoire de Mécanique et Génie Civil (LMGC)). UMR 5508 (CNRS-UM1). 860 Rue de St - Priest, 34090 Montpellier.

Ces dernières décennies, les développements technologiques des systèmes robotisés en chirurgie ont vu un essor important. Leur objectif reste avant tout l’amélioration de la précision et la reproductibilité de la procédure opératoire. Apparus dans les années 80 pour assister les biopsies cérébrales, leurs utilisations en chirurgie orthopédique prothétique de hanche débute dans les années 90.

Ces dernières décennies, les développements technologiques des systèmes robotisés en chirurgie ont vu un essor important. Leur objectif reste avant tout l’amélioration de la précision et la reproductibilité de la procédure opératoire. Apparus dans les années 80 pour assister les biopsies cérébrales, leurs utilisations en chirurgie orthopédique prothétique de hanche débute dans les années 90 [1]. L’élaboration de systèmes semi-autonomes à contrôle haptique et basés sur une planification 3D a permis via un contrôle en temps réel du geste du chirurgien, d’optimiser le placement des implants, et limiter la résection osseuse. Le système MAKO semble à ce titre le système actuellement le plus abouti pour la chirurgie prothétique de hanche [2].

La fiabilité et la reproductibilité de ce robot sont maintenant largement rapportées dans la littérature [3–10]. Une planification en 3D est réalisée par segmentation du scanner calibré préopératoire du patient. Un traitement numérique durant la chirurgie permet la fusion des repères anatomiques issus de cette segmentation à leurs équivalents capturés dans le site opératoire pendant la procédure chirurgicale. Le bras robotisé contrôle ainsi la progression, position, orientation et profondeur du fraisage et le positionnement de la cupule lors...

Contenu réservé aux abonnés

Abonnez-vous