En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour la bonne gestion de votre compte et de vos abonnements.

Recherche

Suivez-nous sur les réseaux sociaux :

Paru dans le numéro N°305 - Juin / Juillet 2021
Article consulté 123 fois

Prothèse totale de genou : je me mets à la navigation, quelles contraintes ?

Par Arnaud Clavé dans la catégorie MISE AU POINT
Service de Chirurgie Orthopédique, Clinique Saint-George, Nice, France - LaTIM, UMR 1101 INSERM-UBO, Faculté de Médecine de Brest, Brest, France

En 1991, le Pr Nolte a réalisé la première procédure naviguée en positionnant in vitro des vis dans des pédicules vertébraux en « sawbone ». Par la suite Frédéric Picard et Dominique Saragaglia ont réalisé en 1997 la première PTG naviguée. Depuis ces technologies n’ont cessé de se développer et de se perfectionner notamment en proposant différentes approches.

En 1991, le Pr Nolte a réalisé la première procédure naviguée en positionnant in vitro des vis dans des pédicules vertébraux en « sawbone ». Par la suite Frédéric Picard et Dominique Saragaglia ont réalisé en 1997 la première PTG naviguée. Depuis ces technologies n’ont cessé de se développer et de se perfectionner notamment en proposant différentes approches. Mais, malgré une existence maintenant trentenaire elles sont restées confidentielles. Elles ne concernent actuellement que 3 à 5% des PTG en Angleterre et aux USA 1.

Figure 1 : Taux de PTG naviguée aux USA entre 2010 et 2014.

 

A contrario, en Australie ce taux est passé de 2,4% en 2003 à 30,8% en 2016 1. Étant donné les similitudes concernant ces pays en termes de démographie, de cursus médical, d’accès aux technologies et de beaucoup d’autres aspects de la pratique chirurgicale cette différence est difficile à expliquer. Par ailleurs, la performance de ces outils n’est que peu remise en cause. La littérature est unanime quant à l’apport sur la précision de placement des implants et la diminution du taux de patients hors-cible 1–3. Toutefois bien que précision de placement et survie soient fréquemment corrélées dans la littérature 1,2,4, peu d’études ont démontré de net bénéfice clinique 3,6 en dehors de l’analyse du...

Contenu réservé aux abonnés

Abonnez-vous