En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour la bonne gestion de votre compte et de vos abonnements.

Recherche

Suivez-nous sur les réseaux sociaux :
Prise en charge chirurgicale des fractures Tear- Drop du rachis cervical inférieur

Paru dans le numéro N°89 - Décembre 1999
Article consulté 11641 fois

Prise en charge chirurgicale des fractures Tear- Drop du rachis cervical inférieur

Par F. Jacquot, F. Signoret, J-M Feron dans la catégorie MISE AU POINT
Hôpital Raymond Poincaré - GARCHES

La fracture tear-drop représente 15 % des lésions du rachis cervical dues à des traumatismes. Il s'agit d'un traumatisme sévère, qui s'accompagne de lésions médullaires avec tétraplégie dans 60 % des cas. Ces fractures sont très instables. L'évolution peut se faire vers la cyphose progressive et l'aggravation neurologique, rendant la stabilisation chirurgicale nécessaire.

Introduction

La fracture tear-drop représente 15 % des lésions du rachis cervical dues à des traumatismes. Il s'agit d'un traumatisme sévère, qui s'accompagne de lésions médullaires avec tétraplégie dans 60 % des cas. Ces fractures sont très instables. L'évolution peut se faire vers la cyphose progressive et l'aggravation neurologique, rendant la stabilisation chirurgicale nécessaire.    

La lésion survient le plus souvent à la suite d'un accident de plongeon en eau peu profonde, ou d'un accident de la voie publique. Le tableau clinique est fait soit de lésions neurologiques immédiates chez un traumatisé du rachis cervical, avec tétraplégie d'emblée complète ou incomplète, soit au contraire de troubles discrets, qui peuvent s'aggraver rapidement. Certains patients ont même pu se présenter aux urgences, plusieurs jours ou plusieurs semaines après un traumatisme cervical, ne se plaignant que de cervicalgies en l'absence de troubles neurologiques, ou devant l'apparition d'une névralgie cervico-brachiale.   La radiographie de profil est typique (fig. 1), On y voit le célèbre fragment antéro-inférieur «en goutte de larme», plus ou moins volumineux, triangulaire ou quadrangulaire, séparé du corps et restant en continuité avec le disque sous-jacent. La vertèbre habituellement...

Contenu réservé aux abonnés

Abonnez-vous