En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour la bonne gestion de votre compte et de vos abonnements.

Recherche

Suivez-nous sur les réseaux sociaux :
Prévention et traitement des luxations des prothèses de hanche par butée prothétique

Paru dans le numéro N°48 - Novembre 1995
Article consulté 9419 fois

Prévention et traitement des luxations des prothèses de hanche par butée prothétique

Par J.-P. Meyrueis, A. Cazenave dans la catégorie MISE AU POINT
Clinique Saint-Michel - Avenue d'Orient - 83 000 Toulon

Un certain nombre de chirurgiens disent qu'ils n'ont pratiquement jamais de luxation après mise en place d'une prothèse totale de hanche. Les autres, dont nous sommes, sont préoccupés par la fréquence de cette complication, psychologiquement très mal acceptée par les patients et leur entourage.

Un certain nombre de chirurgiens disent qu'ils n'ont pratiquement jamais de luxation après mise en place d'une prothèse totale de hanche. Les autres, dont nous sommes, sont préoccupés par la fréquence de cette complication, psychologiquement très mal acceptée par les patients et leur entourage.

Pour diminuer la fréquence des luxations, deux procédés sont actuellement largement utilisés :

  • les cotyles à mur postérieur
  • les butées prothétiques.

Il n'existe à notre connaissance dans la littérature aucune publication donnant des renseignements statistiques valables sur l'efficacité de ces implants.

Depuis 12 ans, nous nous intéressons particulièrement aux butées. Nous en avons posé 294 , dont 283 à titre préventif, avec des têtes de 28 millimètres de diamètre.
Une étude comparative précédente avait montré le peu d'efficacité de la butée avec les têtes de 22 millimètres.

C'est en 1983, probablement en même temps que Grammont, que nous avons mis au point une première gamme de butées prothétiques en polyéthylène, adaptées au chanfrein des cotyles que nous utilisions.

  • La première publication sur ce sujet est celle d'Olerud et Karlstrom en 1985. Une portion d'une autre cupule était découpée et vissée dans la cupule cotyloïdienne de...

Contenu réservé aux abonnés

Abonnez-vous