En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour la bonne gestion de votre compte et de vos abonnements.

Recherche

Suivez-nous sur les réseaux sociaux :
Patient Partenaire et Patient augmenté

Paru dans le numéro N°288 - Novembre 2019 - Cahier 1
Article consulté 21 fois

Patient Partenaire et Patient augmenté

Par Thomas GREGORY(1,2,4,5), Phanarom THONG(1,2), Olivier FREAUD(1), Luca ROSSI(1), Pierre-Emmanuel CHAMMAS(3) dans la catégorie TECHNOLOGIE
(1) Hôpital Avicenne, Assistance Publique-Hôpitaux de Paris – Université Paris 13, Sorbonne Paris Cité, Bobigny, France - (2) Institut MOVEO, La Maison des Sciences Numériques, Université Paris 13, Sorbonne Paris Cité, France - (3) Service de Chirurgie de la main et du membre supérieur, Hôpital Lapeyronie, Montpellier - (4) Equipe Team Vision, Centre de recherche Integrative Neuroscience and Cognition Center (INCC), UMR CNRS 8002, UFR Biomédicale des Saints Pères, Université Paris Descartes - (5) Visiting Research Associate; Department of Mechanical Engineering and of Musculoskeletal Surgery, Imperial College, South Kensington Campus, Exhibition Road, London SW7 2AZ, Royaume-Uni.

A l’heure de la transition numérique, le monde de la santé et plus particulièrement de la chirurgie ne va pas échapper à ce bouleversement. Il va concerner tous les acteurs du système de santé y compris les patients. Aujourd’hui le patient est devenu acteur de sa santé, partenaire du médecin. Il est impliqué et éclairé sur les soins qui lui sont prodigués.

Introduction

A l’heure de la transition numérique, le monde de la santé et plus particulièrement de la chirurgie ne va pas échapper à ce bouleversement. Il va concerner tous les acteurs du système de santé y compris les patients. Aujourd’hui le patient est devenu acteur de sa santé, partenaire du médecin. Il est impliqué et éclairé sur les soins qui lui sont prodigués.

D’un autre côté, la révolution de l’après guerre en orthopédie est celle du remplacement arthroplastique d’articulations détruites. Il s’agit donc d’une « augmentation » d’un patient ayant perdu sa fonction. La technologie numérique et ses capteurs embarqués vont démultiplier les possibilités d’augmentation d’un patient.

L’objectif de cet article est de présenter plus en détail les concepts de patient partenaire et de patient augmenté à l’ère de la révolution numérique et de montrer également par des exemples concrets en quoi l’augmentation du patient renforce son caractère partenaire. Cet article en revanche n’abordera pas l’ingénierie tissulaire, pourtant part entière du patient augmenté, mais qui sera abordée dans un autre numéro de Maîtrise Orthopédique.

 

Le Patient Partenaire

La fin du XXe siècle a été marquée par l’apparition des concepts d’autonomie des patients. Les patients donnent leur consentement...

Contenu réservé aux abonnés

Abonnez-vous