En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour la bonne gestion de votre compte et de vos abonnements.

Recherche

Suivez-nous sur les réseaux sociaux :
L'Index de mesure de la hauteur rotulienne de Caton et Deschamps 40 ans déjà : 1982-2022

Paru dans le numéro N° 316 - Août / Septembre 2022
Article consulté 198 fois

L'Index de mesure de la hauteur rotulienne de Caton et Deschamps 40 ans déjà : 1982-2022

Par Jacques Caton dans la catégorie HISTOIRE
Membre de l’Académie Nationale de Médecine et de l’Academie Nationale de Chirurgie

Il y a 40 ans en 1982, à l’occasion de la publication d'un article sur les rotules basses dans la Revue Française de Chirurgie Orthopédique et Traumatologique dont le contenu était issue de la thèse de Gérard Deschamps sur ce même sujet, nous avons publié notre méthode de mesure de la hauteur rotulienne dénommée index de Caton et Deschamps.

Introduction

Il y a 40 ans en 1982, à l’occasion de la publication d'un article sur les rotules basses dans la Revue Française de Chirurgie Orthopédique et Traumatologique (1) dont le contenu était issue de la thèse de Gérard Deschamps (2) sur ce même sujet, nous avons publié notre méthode de mesure de la hauteur rotulienne dénommée index de Caton et Deschamps.

 

Historique

Cette technique de mesure, employée actuellement dans le monde entier, résultait d'une modification de la mesure homologue que j'avais décrite dans ma thèse, en 1977, sur les ruptures du système extenseur du genou en dehors des fractures de la rotule (3).                           

Pour comprendre cette évolution il est nécessaire de faire un retour historique. Dans les années 70 il était nécessaire d’avoir une mesure précise, fiable et reproductible de la hauteur rotulienne et de ses variations rotule haute ou basse, permettant de déterminer les indications chirurgicales qui en découlaient  En effet la hauteur de la rotule est un des facteurs importants conditionnant les forces de pression femoro-patellaires et donc les lésions cartilagineuses afférentes avec leur cortège de douleurs.  Par ailleurs la hauteur de la rotule est un des facteurs de la stabilité rotulienne et donc du genou. Avant les années...

Contenu réservé aux abonnés

Abonnez-vous