En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour la bonne gestion de votre compte et de vos abonnements.

Recherche

Suivez-nous sur les réseaux sociaux :
Les innovations du Pr. Yingze Zhang

Paru dans le numéro N°273 - Avril 2018
Article consulté 372 fois

Les innovations du Pr. Yingze Zhang

Par Wei Chen dans la catégorie TECHNIQUE
The Third Hospital of Hebei Medical University Shijiazhuang , 050051, P.R.China [email protected]

Le Pr. Yingze Zhang a mis au point un dispositif de traction-réduction bidirectionnelle composé d'un cadre de réduction, d'un étrier, d’une broche de traction, d’une barre de connexion, d'un dispositif de réduction auxiliaire (arceau et broche de Schantz ou de Kirschner) et d’un connecteur proximal.

 

Le Pr. Yingze Zhang a mis au point un dispositif de traction-réduction bidirectionnelle composé d'un cadre de réduction, d'un étrier, d’une broche de traction, d’une barre de connexion, d'un dispositif de réduction auxiliaire (arceau et broche de Schantz ou de Kirschner) et d’un connecteur proximal (figure 1).

Figure 1 a et b : Vue d'ensemble du dispositif de traction-réduction bidirectionnelle.

 

Ce dispositif qui permet de se passer de table orthopédique, est destiné à réduire les fractures des quatre extrémités (figure 2).

Figure 2 : Les indications du dispositif de traction-réduction bidirectionnelle.

 

Voici la technique chirurgicale dans l’exemple d’une fracture tibiale proximale.

Le patient est placé en décubitus dorsal. En proximal, une broche de Kirschner de 3 mm de diamètre transfixie la partie distale du condyle fémoral et est reliée au dispositif de connexion proximal via un étrier. En distal, une broche de Kirschner de 2,5 mm de diamètre est passée à travers le pilon tibia et est reliée au cadre de réduction également via un étrier. Une barre de connexion de longueur adaptée est choisie pour relier l’ensemble (figure 3).

Figure 3 : Le dispositif de traction-réduction bidirectionnelle est appliqué pour réduire une fracture du plateau tibial.

 

Grâce à ses 4...

Contenu réservé aux abonnés

Abonnez-vous