En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour la bonne gestion de votre compte et de vos abonnements.

Recherche

Suivez-nous sur les réseaux sociaux :
Les défis posés par l’arthroplastie totale du genou dans l’arthrose post-traumatique : une approche sous forme de livre de recettes

Paru dans le numéro N°292 - Mars 2020
Article consulté 759 fois

Les défis posés par l’arthroplastie totale du genou dans l’arthrose post-traumatique : une approche sous forme de livre de recettes

Par Friedrich Boettner dans la catégorie TECHNIQUE
Hospital for Special Surgery, 535 East 70th Street, New York, NY 10021 / [email protected]

Un traumatisme peut amorcer une détérioration du cartilage du genou et donner lieu à une arthrose au stade terminal motivant une arthroplastie totale du genou. Cependant, les déformations intra- et extra-articulaires résultant d’un traumatisme déclenchent une arthrose à travers des mécanismes divers et posent différents problèmes au moment de l’implantation d’une prothèse du genou.

Introduction

Un traumatisme peut amorcer une détérioration du cartilage du genou et donner lieu à une arthrose au stade terminal motivant une arthroplastie totale du genou. Cependant, les déformations intra- et extra-articulaires résultant d’un traumatisme déclenchent une arthrose à travers des mécanismes divers et posent différents problèmes au moment de l’implantation d’une prothèse du genou.

Les déformations extra-articulaires résultant d’une fracture du fémur ou du tibia engendrent généralement une arthrose par un défaut d’alignement du genou. Comme elles ne sont généralement pas associées à des blessures directes du genou, l’amplitude des mouvements et la stabilité générale du genou font penser au tableau clinique d’une arthrose primaire du genou. Cependant, leur correction chirurgicale est beaucoup plus complexe puisqu’en général le rétablissement de l’alignement normal du genou lors d’une arthroplastie totale du genou en un seul temps n’est possible que si la déformation extra-articulaire est résolue par ostéotomie corrective au moment de l’intervention ou par équilibrage intra-articulaire des tissus mous1. Dans ce groupe de patients, le défi clinique principal consiste à évaluer la nécessité d’une ostéotomie extra-articulaire corrective avant l’arthroplastie. Cette...

Contenu réservé aux abonnés

Abonnez-vous