En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour la bonne gestion de votre compte et de vos abonnements.

Recherche

Suivez-nous sur les réseaux sociaux :
Le syndrome douloureux rotulien idiopathique

Paru dans le numéro N° 316 - Août / Septembre 2022
Article consulté 495 fois

Le syndrome douloureux rotulien idiopathique

Par Maxence Bordes, Guillaume Demey(*), Benoit Pairot de Fontenay(**), Damien Dricot, Mathieu Thaunat(***) dans la catégorie MISE AU POINT
(*) Lyon School of Knee Surgery, Lyon Ortho Clinic, Clinique de la Sauvegarde (Lyon 9) ** Université de Lyon - Université Claude Bernard Lyon 1, EA 7424 - Laboratoire interuniversitaire de biologie de la motricité - Clinique de la Sauvegarde, Lyon 9 *** Le Centre Orthopédique Santy, 24 Av. Paul Santy, 69008 Lyon

Le Syndrome douloureux rotulien idiopathique (SDRI) est une cause fréquente de douleur antérieure du genou en consultation. Cette pathologie affecte particulièrement le sujet jeune, athlétique et de sexe féminin. Cette population a été particulièrement étudiée dans la littérature.

Introduction

Le Syndrome douloureux rotulien idiopathique (SDRI) est une cause fréquente de douleur antérieure du genou en consultation. Cette pathologie affecte particulièrement le sujet jeune, athlétique et de sexe féminin. Cette population a été particulièrement étudiée dans la littérature.

Le diagnostic de SDRI est facilement évoqué dès l’interrogatoire. Cependant un examen clinique et paraclinique orienté devra éliminer un défaut structurel, comme une chondropathie rotulienne ou une instabilité de rotule. De même un syndrome douloureux rotulien secondaire, post-traumatique ou postopératoire, sera différencié bien qu’il puisse être apparenté au SDRI.

L’objet de cet article est de rapporter les différents mécanismes impliqués dans le SDRI en référence à la littérature.
Une intervention sur chacun de ces mécanismes dans le cadre d’une démarche de soin pluridisciplinaire permettra une disparition des symptômes et un retour à l’état antérieur pour la majorité des patients. Le traitement du SDRI n’est jamais chirurgical.

 

Mécanismes du SDRI

1. Trouble fonctionnel de la course rotulienne

Le trouble de la course rotulienne dans le SDRI est un trouble fonctionnel qui survient lors de la flexion en charge. Il faut le différencier de l’anomalie de la course rotulienne présente...

Contenu réservé aux abonnés

Abonnez-vous