En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour la bonne gestion de votre compte et de vos abonnements.

Recherche

Suivez-nous sur les réseaux sociaux :
Le syndrome de la chaussure de Cendrillon

Paru dans le numéro N°280 - Janvier 2019
Article consulté 173 fois

Le syndrome de la chaussure de Cendrillon

Par Harald Kuhn dans la catégorie MISE AU POINT
Senior Physician Specialist Orthopaedic Surgery, St.-Franziskus-Hospital Franziskusstraße 6, 49393 Lohne

Quel est le lien entre la chirurgie du pied courante et le conte populaire ? Selon l’histoire de Perrault, la pantoufle de verre était parfaitement ajustée au pied de Cendrillon, la pauvre servante, lui permettant ainsi de devenir une princesse.

 

Quel est le lien entre la chirurgie du pied courante et le conte populaire ? Selon l’histoire de Perrault, la pantoufle de verre était parfaitement ajustée au pied de Cendrillon, la pauvre servante, lui permettant ainsi de devenir une princesse.

Quel bonheur lorsqu’elle enfile la chaussure qui moule parfaitement son pied ! Brodées de soie et d’argent, petites, délicates et dorées : c’est ainsi que les frères Grimm décrivent les chaussures de Cendrillon. Le prince tendit le soulier gauche à Cendrillon, qui « retira son pied du lourd sabot de bois et le chaussa de la pantoufle, qui lui alla comme un gant ». Portant sa chaussure de conte de fées, elle put danser, sauter dans le colombier, grimper à un arbre et, au début, fuir le prince. Les blessures au pied subies par ses demi-sœurs sont hors normes tant sur le plan clinique que psychologique. Les blessures auto-infligées sont décrites en détail dans la version des frères Grimm, philologues et collecteurs de contes en langue allemande : « ... la chaussure était beaucoup trop petite ; alors, sa mère lui tendit un couteau en lui disant :
Coupes-toi ce doigt ! (le talon, pour sa seconde fille). Quand tu seras reine, tu n’auras plus besoin d’aller à pied. » Alors la jeune fille se coupa l’orteil (l’autre fille, un morceau de son...

Contenu réservé aux abonnés

Abonnez-vous