En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour la bonne gestion de votre compte et de vos abonnements.

Recherche

Suivez-nous sur les réseaux sociaux :
Le syndrome de la charnière dorso-lombaire. Une source d'erreur de diagnostic

Paru dans le numéro N°70 - Janvier 1998
Article consulté 105707 fois

Le syndrome de la charnière dorso-lombaire. Une source d'erreur de diagnostic

Par R. Maigne dans la catégorie PÉDAGOGIE
Paris

Le rôle de la charnière dorso-lombaire (CDL) est très largement méconnu dans le domaine de la pathologie vertébrale commune. Certaines raisons peuvent l’expliquer, qui n’attirent pas l’attention sur cette région :

1 - les patients ne présentent pratiquement jamais de douleur au niveau de la charnière dorso-lombaire. Les douleurs dont elle est responsable, sont toutes ressenties à distance d’elle.

2 - Il n’existe que rarement des lésions dégénératives radiographiques au niveau de la charnière dorso-lombaire (T11 - T12 - L1).

3 - C’est seulement un examen clinique attentif et systématique qui permet le diagnostic par la mise en évidence d’un segment vertébral douloureux à ce niveau.

Introduction

Le rôle de la charnière dorso-lombaire (CDL) est très largement méconnu dans le domaine de la pathologie vertébrale commune. Certaines raisons peuvent l’expliquer, qui n’attirent pas l’attention sur cette région :

1 - les patients ne présentent pratiquement jamais de douleur au niveau de la charnière dorso-lombaire. Les douleurs dont elle est responsable, sont toutes ressenties à distance d’elle.

2 - Il n’existe que rarement des lésions dégénératives radiographiques au niveau de la charnière dorso-lombaire (T11 - T12 - L1).

3 - C’est seulement un examen clinique attentif et systématique qui permet le diagnostic par la mise en évidence d’un segment vertébral douloureux à ce niveau.

La cause habituelle est un “Dérangement Intervertébral Mineur” (R. Maigne - Painful intervertebral dysfunction) portant, le plus souvent, sur T12 - L1. Il peut exceptionnellement s’agir d’une hernie discale.

La manifestation la plus fréquente de ce “Syndrome de la charnière dorso-lombaire” est une lombalgie basse simulant en tous points une lombalgie d’origine lombo-sacrée ou sacro-iliaque. C’est la première manifestation sur laquelle nous avons attiré l’attention (1972). Mais il peut s’agir aussi de douleurs abdominales basses...

Contenu réservé aux abonnés

Abonnez-vous