En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour la bonne gestion de votre compte et de vos abonnements.

Recherche

Suivez-nous sur les réseaux sociaux :
Le patient connecté. Allons-nous entrer dans une nouvelle ère ?

Le 01/06/2016
Article consulté 3029 fois

Le patient connecté. Allons-nous entrer dans une nouvelle ère ?

Par S. Lustig dans la catégorie ACTUALITÉ
Centre Albert Trillat – Orthopaedic Surgery Department Croix Rousse Hospital - Lyon

La médecine moderne en général et la chirurgie orthopédique en particulier se spécialisent de plus en plus, ce qui est sans doute une bonne chose. L’inconvénient inévitable est que l’on se focalise sur notre champ d’expertise et que l’on s’informe moins sur les évolutions en dehors de notre domaine de spécialité, manquant ainsi parfois des innovations importantes.

 

La médecine moderne en général et la chirurgie orthopédique en particulier se spécialisent de plus en plus, ce qui est sans doute une bonne chose. L’inconvénient inévitable est que l’on se focalise sur notre champ d’expertise et que l’on s’informe moins sur les évolutions en dehors de notre domaine de spécialité, manquant ainsi parfois des innovations importantes. Un exemple récent est l’apparition d’un intérêt nouveau pour le concept de patient « connecté » ou « accompagné » dans le domaine de la chirurgie orthopédique et notamment prothétique alors que cette pratique est déjà bien encrée dans d’autres spécialités médicales, comme la cardiologie, sans que nous, orthopédistes, en ayons eu conscience.

 

De quoi s’agit-il ?

La théorie

L’idée est que pour pouvoir prendre en charge au mieux un patient, il faut le rendre acteur de sa prise en charge et de son suivi, afin qu’il se sente impliqué. Si on peut bien sûr imaginer organiser cela au cours de son hospitalisation, l’évolution actuelle vers des durées de séjour raccourcies dans le cadre notamment de la récupération rapide (ou « améliorée ») après chirurgie, ne permet pas de prolonger les durées de séjour, bien au contraire. Il a fallu donc se tourner vers des outils innovants comme des plateformes web et mobile, telle que...

Contenu réservé aux abonnés

Abonnez-vous