En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour la bonne gestion de votre compte et de vos abonnements.

Recherche

Suivez-nous sur les réseaux sociaux :
Le concept de hanche flottante : mise au point et revue de la littérature

Paru dans le numéro N°288 - Novembre 2019 - Cahier 2
Article consulté 36 fois

Le concept de hanche flottante : mise au point et revue de la littérature

Par Mehdi BOUDISSA, Gaël KERSCHBAUMER, Olivier SEURAT, Sébastien RUATTI, Benoit VIBERT, Clémentine CORBET et Jérôme TONETTI dans la catégorie MISE AU POINT
Hôpital Michallon CHU Grenoble-Alpes, CS 10217 38043 GRENOBLE cedex 09

Le terme de hanche flottante (« floating hip ») est retrouvé pour la première fois dans la littérature en 1992. Liebergall et collaborateurs publient une série clinique de 17 patients traités chirurgicalement d’une hanche flottante. Depuis cette première série clinique, on retrouve essentiellement des « cases reports » et une dizaine de séries cliniques publiées à ce jour, soit 3 à 4 séries publiées tous les 10 ans.

Introduction

Le terme de hanche flottante (« floating hip ») est retrouvé pour la première fois dans la littérature en 1992. Liebergall et collaborateurs publient une série clinique de 17 patients traités chirurgicalement d’une hanche flottante [1]. Depuis cette première série clinique, on retrouve essentiellement des « cases reports » et une dizaine de séries cliniques publiées à ce jour, soit 3 à 4 séries publiées tous les 10 ans. Ce constat s’explique par la rareté de ces lésions qui représenteraient 1 fracture sur 10000 et s’y l’on en croit les différents auteurs, se rencontrent dans les « trauma centers » seulement 2 à 8 fois par an.

Le terme d’articulation flottante désigne un ensemble de lésions ayant en commun une interruption de la continuité osseuse de part et d’autre d’une articulation. Au membre supérieur, le terme d’articulation flottante, au-delà de son intérêt descriptif, suggère des lésions associées neuro-vasculaires et des parties molles pouvant influer sur la stratégie de prise en charge ainsi que sur les résultats fonctionnels [2]. Concernant l’entité lésionnelle de « hanche flottante », deux courants de pensées s’opposent. Pour certains, la hanche flottante représente une entité lésionnelle avec une physiopathologie, des lésions associées et une prise en...

Contenu réservé aux abonnés

Abonnez-vous