En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour la bonne gestion de votre compte et de vos abonnements.

Recherche

Suivez-nous sur les réseaux sociaux :
La technologie des poudres appliquée à la reconstruction des grandes pertes de substance acétabulaires. Utilisation d’un implant acétabulaire massif innovant custom made élaboré à partir de poudre de titane : Réflexions et perspectives

Paru dans le numéro N°251 - Février 2016
Article consulté 1199 fois

La technologie des poudres appliquée à la reconstruction des grandes pertes de substance acétabulaires. Utilisation d’un implant acétabulaire massif innovant custom made élaboré à partir de poudre de titane : Réflexions et perspectives

Par Gérard Giordano dans la catégorie ACTUALITÉ
Hôpital Joseph Ducuing, Toulouse – France E-mail: [email protected] / [email protected]

Lors d’une révision de prothèse totale de hanche, la reconstruction acétabulaire est subordonnée à l'importance des défects osseux. Les moyens techniques à mettre en œuvre sont variables depuis l'utilisation d'un implant acétabulaire non cimenté en passant par l'emploi d'anneaux de soutien, d’implants avec cales (type Trabecular Metal™), d’allogreffes morcelées ou massives ou encore d’implants fabriqués sur mesure.

Introduction

Lors d’une révision de prothèse totale de hanche, la reconstruction acétabulaire est subordonnée à l'importance des défects osseux. Les moyens techniques à mettre en œuvre sont variables depuis l'utilisation d'un implant acétabulaire non cimenté en passant par l'emploi d'anneaux de soutien, d’implants avec cales (type Trabecular Metal™), d’allogreffes morcelées ou massives ou encore d’implants fabriqués sur mesure.

De fait, dans les pertes de substance acétabulaires très importantes ou encore des discontinuités pelviennes, les solutions techniques actuelles atteignent leurs limites en terme de faisabilité peropératoires et/ou de qualité de reconstruction et de résultat.

Nous rapportons ici le cheminement du processus d’élaboration d’un nouveau type de composant acétabulaire ; cet implant est né de la conjonction d’une nécessité : trouver des solutions de reconstruction acétabulaire dans des situations orthopédiques extrêmes, compromises, et d’une opportunité dans l’actualité scientifique, le développement d’outils d’impression 3D à l’échelle industrielle offrant des solutions jusqu’alors non envisageables, c’est à dire la technologie des poudres appliquée à une fabrication sur mesure.

Il s'agit d’une expérience, débutée en septembre 2012, de conception,...

Contenu réservé aux abonnés

Abonnez-vous