En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour la bonne gestion de votre compte et de vos abonnements.

Recherche

Suivez-nous sur les réseaux sociaux :
La réalité mixte, l’intelligence artificielle et le chirurgien augmenté

Paru dans le numéro N°288 - Novembre 2019 - Cahier 2
Article consulté 94 fois

La réalité mixte, l’intelligence artificielle et le chirurgien augmenté

Par Thomas GREGORY(1,2,3,4), Pierre-Etienne WUNENBURGER(1,2), Benjamin DUFOURNIER(1), Abdallah BOUKHENTICHE(1), Charles DACHEUX(1,2) dans la catégorie TECHNOLOGIE
(1). Service de Chirurgie Orthopédique et Traumatologique, Hôpital Avicenne, Assistance Publique-Hôpitaux de Paris – Université Paris 13, Sorbonne Paris Cité, Bobigny, France - (2). Institut MOVEO, La Maison des Sciences Numériques, Université Paris 13, Sorbonne Paris Cité, France - (3). Equipe Team Vision, Centre de recherche Integrative Neuroscience and Cognition Center (INCC), UMR CNRS 8002, UFR Biomédicale des Saints Pères, Université Paris Descartes - (4). Visiting Research Associate; Department of Mechanical Engineering and of Musculoskeletal Surgery, Imperial College, South Kensington Campus, Exhibition Road, London SW7 2AZ, Royaume-Uni.

L’assistance informatique chirurgicale porte en elle la promesse d’une chirurgie standardisée où le chirurgien, assisté par la machine, deviendrait plus précis. Grâce à la chirurgie assistée par ordinateur, l’ère du « chirurgien artiste », où les résultats de la chirurgie sont principalement liés à la dextérité du chirurgien, laisserait place à l’ère du ...

Introduction

L’assistance informatique chirurgicale porte en elle la promesse d’une chirurgie standardisée où le chirurgien, assisté par la machine, deviendrait plus précis. Grâce à la chirurgie assistée par ordinateur, l’ère du « chirurgien artiste », où les résultats de la chirurgie sont principalement liés à la dextérité du chirurgien, laisserait place à l’ère du « chirurgien numérique » autrement appelé « chirurgien augmenté » pour lequel l’erreur « humaine » serait évitée par le contrôle de la machine. Une publication du British Medical Journal, particulièrement alarmiste, soulignait que l’erreur médicale était la troisième cause de mortalité aux Etats-Unis 1. L’enjeu paraît donc gigantesque. Force est de constater que pourtant, les technologies numériques, nées des progrès de l’imagerie 3D et de l’essor de l’informatique, et développées depuis plus de 20 ans en chirurgie orthopédique, ne font pas encore partie du quotidien de la grande majorité des chirurgiens.

L’objectif de cet article est d’analyser les forces et les faiblesses de chacune de ces technologies : navigation, impression 3D et robotique. Il donnera un point de vue personnel sur l’avenir de ces technologies et de l’avenir de la chirurgie orthopédique à l’aune du développement d’une nouvelle technologie...

Contenu réservé aux abonnés

Abonnez-vous