En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour la bonne gestion de votre compte et de vos abonnements.

Recherche

Suivez-nous sur les réseaux sociaux :
La plastie extra-articulaire de Lemaire.

Paru dans le numéro N°60 - Janvier 1997
Article consulté 8775 fois

La plastie extra-articulaire de Lemaire.

Par T. Ait Si Selmi* **, L. Jacquot***, Ph. Neyret* dans la catégorie TECHNIQUE
* Hôpital de la Croix Rousse - Service de Chirurgie Orthopédique - Centre Livet - 69300 Caluire ** Université Claude Bernard. UFR Lyon Nord - Laboratoire d’Anatomie - 69 373 Lyon Cedex 08 *** Interne des Hôpitaux de Lyon

La plastie extra-articulaire au fascia lata décrite par Marcel Lemaire en 1967 s’est imposée comme une des techniques de référence dans l’arsenal thérapeutique des laxités antérieures du genou.

Cette technique, avec ses modifications, nous a été transmise par le Professeur H. Dejour avec la rigueur didactique qui a toujours caractérisé son enseignement. L’expérience du service remonte à plus de 15 ans. Elle a été rapidement considérée comme une technique d’appoint susceptible de supprimer les accidents d’instabilité avec disparition du ressaut mais persistance du Lachman de type arrêt mou.

Introduction

La plastie extra-articulaire au fascia lata décrite par Marcel Lemaire en 1967 [13, 14] s’est imposée comme une des techniques de référence dans l’arsenal thérapeutique des laxités antérieures du genou.

Cette technique, avec ses modifications, nous a été transmise par le Professeur H. Dejour avec la rigueur didactique qui a toujours caractérisé son enseignement. L’expérience du service remonte à plus de 15 ans. Elle a été rapidement considérée comme une technique d’appoint susceptible de supprimer les accidents d’instabilité avec disparition du ressaut mais persistance du Lachman de type arrêt mou.

En effet, seule la réfection du pivot central permet de contrôler la translation tibiale antérieure et de restituer une cinématique articulaire proche de la normale, garant de résultats cliniques durables et susceptibles de prévenir la survenue d’une arthrose à long terme. Ainsi, si dans les années 80-85 nous avons associé, dans les laxitées fraîches, suture du LCA et plastie de Lemaire, c’est surtout associée à la greffe libre du tendon rotulien (Schéma 1) que la plastie de Lemaire a été employée dans le service de H. Dejour depuis 1978. Il y a 15 ans la plastie de Lemaire était utilisée systématiquement ;...

Contenu réservé aux abonnés

Abonnez-vous