En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour la bonne gestion de votre compte et de vos abonnements.

Recherche

Suivez-nous sur les réseaux sociaux :

Paru dans le numéro N°303 - Avril 2021
Article consulté 351 fois

La chirurgie du canal carpien, une chirurgie banalisée lourdement préjudiciable

Par Nicolas CHANZY dans la catégorie MEDICO-LEGAL
Chirurgien-conseil de la MACSF / [email protected]

Il s’agit d’un homme de 37 ans, architecte, droitier, qui présente un syndrome du canal carpien droit.
Consultation auprès d’un chirurgien avec un électromyogramme datant de moins d’un mois retrouvant un syndrome du canal carpien droit typique sans signe de gravité. Décision d’intervention sous endoscopie en ambulatoire. Consentement éclairé exhaustif concernant les risques opératoires.

Présentation du cas clinique

Il s’agit d’un homme de 37 ans, architecte, droitier, qui présente un syndrome du canal carpien droit.

Consultation auprès d’un chirurgien avec un électromyogramme datant de moins d’un mois retrouvant un syndrome du canal carpien droit typique sans signe de gravité. Décision d’intervention sous endoscopie en ambulatoire. Consentement éclairé exhaustif concernant les risques opératoires.

A la lecture du compte-rendu opératoire, le geste se déroule sans difficulté.

L’appel téléphonique le lendemain par l’infirmière de l’établissement ne relate pas d’anomalie particulière. Il est juste noté : «douleurs importantes la nuit postopératoire mais semble aller mieux le lendemain».

Le patient est revu en consultation à un mois postopératoire. Il décrit une anesthésie des trois premiers doigts de la main qu’il estime très majorée par rapport à sa symptomatologie préopératoire. Le praticien se veut rassurant.

A la consultation de contrôle à trois mois, les doléances sont à l’identique. La main apparait parfaitement mobile. Cependant, il est retenu le diagnostic d’algodystrophie.

A six mois, le Médecin Traitant prescrit un électromyogramme et une échographie qui vont révéler un névrome au niveau du nerf médian à l’imagerie et une souffrance majeure axonale du...

Contenu réservé aux abonnés

Abonnez-vous