En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour la bonne gestion de votre compte et de vos abonnements.

Recherche

Suivez-nous sur les réseaux sociaux :

Paru dans le numéro N°309 - Décembre 2021
Article consulté 376 fois

La chirurgie des temps modernes, une chirurgie à risque

Par Nicolas CHANZY dans la catégorie MEDICO-LEGAL
Chirurgien-conseil de la MACSF / [email protected]

Il s’agit d’une femme âgée de 55 ans qui consulte le Docteur A., Chirurgien de référence internationale en matière d’arthroscopie d’épaule. Cette femme présente une rupture massive itérative de la coiffe des rotateurs après une chirurgie réalisée sept ans auparavant par un autre praticien.

Présentation du cas clinique

Il s’agit d’une femme âgée de 55 ans qui consulte le Docteur A., Chirurgien de référence internationale en matière d’arthroscopie d’épaule. Cette femme présente une rupture massive itérative de la coiffe des rotateurs après une chirurgie réalisée sept ans auparavant par un autre praticien. Après bilan paraclinique d’usage et délai de réflexion, il est posé l’indication par le Docteur A. de réaliser un transfert du grand dorsal sous arthroscopie. Un consentement éclairé est signé. L’intervention à proprement parler se déroule sans difficulté.
Les suites opératoires sont marquées par une paralysie radiale qui ne récupèrera pas. La patiente porte plainte auprès du Tribunal de Grande Instance.

 

L’expertise sera d’une très grande pénibilité avec un Expert, mais nous ne pouvons pas lui reprocher, qui ne maitrise absolument pas cette technique arthroscopique novatrice. Au prix de trois réunions d’expertise, il sera conclu : « Les soins n’ont pas été conformes aux règles de l’art et aux données acquises de la science puisqu’il s’agit d’une technique qui est en cours d’évaluation, qui est l’amélioration par le Docteur A. de techniques existantes qui se font pour partie à ciel ouvert et pour partie par arthroscopie. L’arthroscopie n’intervenant dans la...

Contenu réservé aux abonnés

Abonnez-vous