En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour la bonne gestion de votre compte et de vos abonnements.

Recherche

Suivez-nous sur les réseaux sociaux :

Paru dans le numéro N°304 - Mai 2021
Article consulté 341 fois

La chirurgie de l’hallux valgus, une cause fréquente de plainte

Par Nicolas CHANZY dans la catégorie MEDICO-LEGAL
Chirurgien-conseil de la MACSF / [email protected]

Il s’agit d’une patiente de 35 ans, déléguée commerciale dans une société de cosmétiques, qui présente un hallux valgus évolué du pied droit.
Consultation auprès de notre sociétaire qui pose l’indication d’une chirurgie correctrice. Consentement éclairé générique signé.

Présentation du cas clinique

Il s’agit d’une patiente de 35 ans, déléguée commerciale dans une société de cosmétiques, qui présente un hallux valgus évolué du pied droit.
Consultation auprès de notre sociétaire qui pose l’indication d’une chirurgie correctrice. Consentement éclairé générique signé.
Il sera réalisé une ostéotomie de P1 et un resanglage des sésamoïdes.
Les suites opératoires sont marquées par une récidive précoce à quatre mois du valgus phalangien. Décision de reprise chirurgicale.
Le même geste chirurgical sera réalisé, à savoir une ostéotomie itérative de la première phalange.

De nouveau, récidive de la déformation cette fois plus tardivement, à dix-huit mois. Il est proposé une troisième intervention chirurgicale mais la patiente ne le souhaite pas.
Elle consulte de nouveau son chirurgien cinq ans plus tard. Elle présente une arthrose extrêmement évoluée de la métatarso-phalangienne. L’opérateur propose alors une arthrodèse.
Celle-ci sera instrumentée par des broches et un cerclage.
L’évolution se fera vers une pseudarthrodèse.
Perte de confiance et consultation auprès d’un autre confrère qui réalisera une reprise chirurgicale avec autogreffe et plaque verrouillée.
In fine, l’évolution sera favorable d’un point de vue osseux avec persistance de douleurs...

Contenu réservé aux abonnés

Abonnez-vous