En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour la bonne gestion de votre compte et de vos abonnements.

Recherche

Suivez-nous sur les réseaux sociaux :
Kyste osseux anevrysmal de l'enfant : Sclérothérapie à l'alcool absolu comme traitement de première intention

Paru dans le numéro N°268 - Novembre 2017 - Cahier 1
Article consulté 990 fois

Kyste osseux anevrysmal de l'enfant : Sclérothérapie à l'alcool absolu comme traitement de première intention

Par Stéphanie Pannier(1), Alexandra Alves(1), Francis Brunelle(2), Sylvain Breton(2), Eric Mascard(1), Christophe Glorion(1) dans la catégorie MISE AU POINT
1- Université Paris Descartes – Sorbonne Paris Cité – Service d’orthopédie infantile - Hôpital Necker Enfants Malades - Paris - France / 2- Université Paris Descartes – Sorbonne Paris Cité – Service d’imagerie médicale - Hôpital Necker Enfants Malades - Paris - France

Nous pensons que le traitement chirurgical n’a plus sa place actuellement, en première intention, dans la prise en charge thérapeutique des kystes osseux anévrysmaux (KOA) chez l’enfant et l’adolescent.
La sclérothérapie à l’alcool absolu des KOA est utilisée depuis près de 10 ans chez les enfants et adolescents dans notre service, avec une centaine de patients traités et des résultats spectaculaires.

Introduction

Nous pensons que le traitement chirurgical n’a plus sa place actuellement, en première intention, dans la prise en charge thérapeutique des kystes osseux anévrysmaux (KOA) chez l’enfant et l’adolescent.

La sclérothérapie à l’alcool absolu des KOA est utilisée depuis près de 10 ans chez les enfants et adolescents dans notre service, avec une centaine de patients traités et des résultats spectaculaires. Il s’agit d’une technique simple et efficace qui peut être répétée en cas de comblement insuffisant de la lésion. Elle évite les problèmes de reconstruction, d’apport osseux et le risque de récidive après la chirurgie. La technique est simple et respecte un protocole précis qui rend très faible le taux de complications. Même si le diagnostic est évoqué sur la clinique et l’imagerie, la biopsie reste indispensable pour affirmer le diagnostic et envisager un traitement. 

 

Qu’est ce qu’un kyste osseux anévrysmal ?

Un KOA est une lésion osseuse bénigne rencontrée le plus souvent chez l’enfant et l’adolescent (75 à 90% des cas surviennent avant 20 ans). Il s’agit d’une lésion ostéolytique, uni ou pluriloculaire qui touche préférentiellement les métaphyses des os longs mais aussi le rachis et le bassin, respectivement dans 15% et 9% des cas (1). Il peut être isolé, dit...

Contenu réservé aux abonnés

Abonnez-vous