En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour la bonne gestion de votre compte et de vos abonnements.

Recherche

Suivez-nous sur les réseaux sociaux :
Hommage à Adalbert I. Kapandji

Paru dans le numéro N°281 - Février 2019
Article consulté 306 fois

Hommage à Adalbert I. Kapandji

Par Alain C. Masquelet dans la catégorie HOMMAGE
Hôpital Saint Antoine - Professeur Emérite Sorbonne Université

On aurait fini par croire qu’il était immortel tant sa silhouette ramassée traversait les générations et les lieux de savoir, sans jamais s'altérer. AI Kapandji nous a quitté le 7 janvier 2019.

 

On aurait fini par croire qu’il était immortel tant sa silhouette ramassée traversait les générations et les lieux de savoir, sans jamais s'altérer. AI Kapandji nous a quitté le 7 janvier 2019.

Il est mondialement connu pour trois fascicules traitant de physiologie articulaire, constamment réédités et traduits dans de nombreuses langues. Voici ce que Merle d’Aubigné écrivait dans la préface du fascicule III consacré au rachis paru en 1975. « Depuis l’admirable ouvrage de Duchenne de Boulogne qui n’étudie que les fonctions des muscles et non les servitudes qui leur sont imposées par la configuration articulaire, aucun ouvrage d'ensemble n’est paru (…). Il fallait qu’un homme se consacrât à ce travail, qu’il eût le sens de la mécanique, le goût de la précision, la vision de l’espace à trois dimensions. Il fallait aussi, pour rendre accessible cette matière parfois rebutante, le sens pédagogique et simplificateur. »

Ce fragment de préface et le sous titrage des trois volumes « schémas commentés de mécanique humaine » éclairent de façon singulière à la fois le talent unique de Kapandji et sa vision de l’appareil locomoteur au regard de l’organisme humain.

Né d’un père Turc, chirurgien libéral parisien, naturalisé sur le tard, et d’une mère tourangelle artiste peintre,...

Contenu réservé aux abonnés

Abonnez-vous