En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour la bonne gestion de votre compte et de vos abonnements.

Recherche

Suivez-nous sur les réseaux sociaux :
Historique des prothèses totales de hanches sans tige fémorale diaphysaire

Paru dans le numéro N°215 - Juin 2012
Article consulté 6061 fois

Historique des prothèses totales de hanches sans tige fémorale diaphysaire

Par H. Kuhn, M. Menge dans la catégorie HISTOIRE
Wallgärten 7 - 49661 Cloppenburg - Allemagne

Comme le Medecin, qui desire trencher Quelque member incurable, avant que d'aprocher Les glaives impiteux de la part offense, Endort le patient d'une boisson glacee, Puis sans nulle douleur, guide d'usage et d'art, Pour sauver l'homme entier, il en coupe une part ...

Guillaume de Saluste Seigneur Du Bartas. La Sepmaine ou Creation du Monde, Le sixiéme jour (960-65). 1581

Introduction

L’histoire de la chirurgie en général et de l’arthroplastie prothétique en particulier est faite d’un va et vient perpétuel entre la nécessité du sacrifice des tissus pathologiques et la volonté de préserver l’intégrité corporelle de l’opéré. En matière de prothèse totale de hanche, malgré l’excellente qualité des résultats des prothèses à tige « normales », il existe un courant qui vise à réduire la dimension de la tige fémorale dans le but de rendre la pose d’une prothèse la moins agressive possible pour le stock osseux et pour les partie molles.

Cet article est un survol historique des tentatives de se passer d’une tige fémorale diaphysaire lors d’une arthroplastie prothétique de hanche. Elle ne mentionne que les modèles présentés avant le XXIème siècle.

En 1840 à New York, Carnochan [28] implante un bloc de bois entre les parties détruites d’une articulation de hanche. Cette arthroplastie d’interposition et d’autres pratiquées avec de la peau, du tissu aponévrotique, de la vessie de porc ou même de la feuille d’or donnent toutefois des résultats imprévisibles et laissent des séquelles douloureuses.

C’est le chirurgien berlinois Thémistocles Gluck [8] qui décrivit le premier une implantation...

Contenu réservé aux abonnés

Abonnez-vous