En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour la bonne gestion de votre compte et de vos abonnements.

Recherche

Suivez-nous sur les réseaux sociaux :
Histoire du ballon sous-acromial : quel recul la science apporte-t-elle ?

Paru dans le numéro N°314 - Mai 2022
Article consulté 536 fois

Histoire du ballon sous-acromial : quel recul la science apporte-t-elle ?

Par Ladislav Kovačič (1), Vladimir Senekovič (2) dans la catégorie MISE AU POINT
1- Département d'orthopédie et de traumatologie du système moteur, Hôpital universitaire de Genève, Suisse 2- Département d'orthopédie et de traumatologie du système moteur, Inselspital, Université de Berne, Suisse / [email protected]

Cette période de l'année est marquée par le 20e congrès de l'ESSKA à Paris, dont le thème principal était : La science ouvre l'esprit. La science est assurément le courant dominant de la pratique médicale.

Introduction

Cette période de l'année est marquée par le 20e congrès de l'ESSKA à Paris, dont le thème principal était : La science ouvre l'esprit. La science est assurément le courant dominant de la pratique médicale. Il y a une forte tendance à impliquer la nouveauté dans la médecine par des preuves scientifiques. Toute nouvelle méthode chirurgicale, toute innovation technique et tout nouvel implant doivent passer l'épreuve de la science. L'une des options thérapeutiques dans la chirurgie de l'épaule pour traiter les déchirures irréparables de la coiffe des rotateurs - le ballon sous-acromial - a été introduite dans la pratique clinique il y a 10 ans et elle est toujours en passe de passer la preuve finale.

La démarche scientifique commence généralement par une observation et la détection du problème à résoudre. L'originalité et l'ingéniosité sont nécessaires pour poser la bonne question sur ce qui a été observé. Seule une expérience méticuleusement planifiée peut donner la réponse à l'hypothèse - la prédiction de la façon de répondre à la question spécifique. Ce n'est qu'alors, si les résultats correspondent à l'hypothèse, que nous sommes proches de l'explication et de la solution. Le processus décrit est bien connu de la communauté médicale, mais il est compliqué dans ses...

Contenu réservé aux abonnés

Abonnez-vous