En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour la bonne gestion de votre compte et de vos abonnements.

Recherche

Suivez-nous sur les réseaux sociaux :
Dupuytren - Un fiacre dans la nuit

Paru dans le numéro N°310 - Janvier 2022
Article consulté 429 fois

Dupuytren - Un fiacre dans la nuit

Par Michel-Marc Gentilhomme dans la catégorie HISTOIRE

Guillaume Dupuytren (1777-1835), mandé en urgence par le frère du Roi agonisant se précipite au chevet du duc de Berry, victime d’un attentat...
Le meilleur chirurgien de son temps, aussi détesté qu'il est admiré, ne pourra rien faire pour sauver le blessé qui mourra dans ses bras quelques heures plus tard.

Guillaume Dupuytren (1777-1835), mandé en urgence par le frère du Roi agonisant se précipite au chevet du duc de Berry, victime d’un attentat...

Le meilleur chirurgien de son temps, aussi détesté qu'il est admiré, ne pourra rien faire pour sauver le blessé qui mourra dans ses bras quelques heures plus tard.

Figure 1 :  Dupuytren, Guillaume (1777-1835),  lithographie par Nicolas-Eustache Maurin [Collection Bibliothèque de l'Académie nationale de médecine,  BIU Santé (Paris)]

 

Guillaume Dupuytren n'a laissé que peu d'écrits, mais jouit de la réputation d'être à la fois le plus grand chirurgien de son siècle, mais aussi un homme difficile, hautain, avide de réussite et d'honneurs.

Le Dr. Léon Delhoume commence sa biographie [1]  en citant Montaigne : «Qui establit son discours par braverie et commandement, montre que la raison y est faible ». Est-ce à dire que Dupuytren était un autoritaire déraisonnable ? Comme nous le verrons plus loin, plusieurs sources mettent en avant des traits de caractère tranchés, mais cela ne l'empêchera pas d'être donné en exemple aux générations futures bien après sa disparition, car il incarnait la « génération ardente des hommes nouveaux de la période révolutionnaire qui monte et disperse devant elle le système, les théories, les dogmes, les...

Contenu réservé aux abonnés

Abonnez-vous