En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour la bonne gestion de votre compte et de vos abonnements.

Recherche

Suivez-nous sur les réseaux sociaux :
De la prothèse partielle à la prothèse totale du genou :  un voyage au pays de la chirurgie robotique

Paru dans le numéro N°275 - Juin/Juillet 2018
Article consulté 312 fois

De la prothèse partielle à la prothèse totale du genou : un voyage au pays de la chirurgie robotique

Par Sébastien LUSTIG, Cécile BATAILLER dans la catégorie MISE AU POINT
Centre Albert Trillat, CHU Lyon Nord – Lyon - France

La chirurgie robotique a récemment montré un intérêt prometteur pour l’amélioration de la précision des coupes osseuses et de l’équilibrage ligamentaire des prothèses unicompartimentales du genou. Le but n’est pas de remplacer le chirurgien mais d’améliorer ses performances.

Introduction

La chirurgie robotique a récemment montré un intérêt prometteur pour l’amélioration de la précision des coupes osseuses et de l’équilibrage ligamentaire des prothèses unicompartimentales du genou [1]. Le but n’est pas de remplacer le chirurgien mais d’améliorer ses performances.

S’appuyant sur de nombreuses données publiées [2, 3], les systèmes composés d’un bras articulé robotisé, travaillant à partir des données scanner acquises avant l’intervention, connaissent une utilisation croissante. Les contraintes de ces systèmes sont l’encombrement et la nécessité d’un scanner préopératoire.

Une évolution de la chirurgie robotique a été développée et repose sur une étape de bone morphing durant la chirurgie, avec le système NAVIO (Smith Nephew®) [4, 5]. L’imagerie préopératoire par scanner n’est donc plus nécessaire. Cet article présente les aspects techniques de cette évolution, ainsi que les applications actuelles et futures.

 

Prothèse unicompartimentale

1. Installation

Le patient est installé en décubitus dorsal, avec une cale latérale et une cale distale pour maintenir le genou à 90°. Un garrot pneumatique peut être installé à la racine de la cuisse selon les habitudes de l’opérateur.

La console NAVIO PFS se constitue de 3 éléments :

- Une caméra infrarouge (comme...

Contenu réservé aux abonnés

Abonnez-vous