En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour la bonne gestion de votre compte et de vos abonnements.

Recherche

Suivez-nous sur les réseaux sociaux :
Couple métal-métal Metasul pour prothèse totale de hanche : développement et premiers résultats

Paru dans le numéro N°46 - Septembre 1995
Article consulté 3142 fois

Couple métal-métal Metasul pour prothèse totale de hanche : développement et premiers résultats

Par B.G. Weber dans la catégorie MISE AU POINT
St Gall - Suisse

En 1960, il y a donc 35 ans, McKee utilise pour la première fois sa prothèse totale de hanche métal/métal (PTH) et la perfectionne en prothèse standard jusqu'en 1965.

En 1961, Charnley publie sa PTH cimentée (d'abord la tige seulement, plus tard aussi le cotyle cimenté). Son principe bien mis au point de l'arthroplastie "low friction" avec tête métallique et cupule en polyéthylène provoque par la suite un "raz de marée" mondial. En revanche, actuellement la prothèse de McKee n'est plus utilisée que dans quelques endroits. Il s'agit de prothèses McKee de seconde génération ou de copies dotées de meilleures propriétés de glissement et d'un col de prothèse plus mince que celui de la prothèse de Thompson utilisée initialement.

 

En 1960, il y a donc 35 ans, McKee utilise pour la première fois sa prothèse totale de hanche métal/métal (PTH) et la perfectionne en prothèse standard jusqu'en 1965.

En 1961, Charnley publie sa PTH cimentée (d'abord la tige seulement, plus tard aussi le cotyle cimenté). Son principe bien mis au point de l'arthroplastie "low friction" avec tête métallique et cupule en polyéthylène provoque par la suite un "raz de marée" mondial. En revanche, actuellement la prothèse de McKee n'est plus utilisée que dans quelques endroits. Il s'agit de prothèses McKee de seconde génération ou de copies dotées de meilleures propriétés de glissement et d'un col de prothèse plus mince que celui de la prothèse de Thompson utilisée initialement.

1. Introduction

1.1 Les concepts métal/métal de McKee et métal/polyéthylène de Charnley

En 1960, il y a donc 35 ans, McKee utilise pour la première fois sa prothèse totale de hanche métal/métal (PTH) et la perfectionne en prothèse standard jusqu'en 1965.

En 1961, Charnley publie sa PTH cimentée (d'abord la tige seulement, plus tard aussi le cotyle cimenté). Son principe bien mis au point de l'arthroplastie "low friction" avec tête métallique et cupule en polyéthylène provoque par la suite un "raz de marée" mondial....

Contenu réservé aux abonnés

Abonnez-vous