En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour la bonne gestion de votre compte et de vos abonnements.

Recherche

Suivez-nous sur les réseaux sociaux :
Congrès Orthopédiques en Post-Covid : Un monde nouveau pour de nouveaux paradigmes

Paru dans le numéro N°308 - Novembre 2021
Article consulté 47 fois

Congrès Orthopédiques en Post-Covid : Un monde nouveau pour de nouveaux paradigmes

Par Jean-Alain Epinette dans la catégorie TRIBUNE
Past-President of the European Hip Society – EHS 2018-2021 Past-President de la Société Française Hanche et Genou – SFHG 2013-2015 [email protected]

Force est de constater que depuis les dernières années s’effectue un changement profond que l’on peut constater lors de chacun de nos congrès de chirurgie orthopédique… Une fréquentation en baisse, dans un contexte de moindre support de l’Industrie…

Force est de constater que depuis les dernières années s’effectue un changement profond que l’on peut constater lors de chacun de nos congrès de chirurgie orthopédique… Une fréquentation en baisse, dans un contexte de moindre support de l’Industrie… La récente période de pandémie, avec son cortège de confinements, restrictions de voyages, et autres multiples réunions en «digital», peut être vue comme un puissant révélateur de ces changements profonds au sein de notre Communauté Orthopédique.

A l’aune de notre réunion annuelle de la Sofcot à Paris, et après les multiples reports subis pour de nombreux congrès ces derniers mois, avec entre autres notamment l’EFORT, la SICOT, le WAC, jusqu’au congrès récent de l’EHS en septembre dernier, il sera sans doute possible de mettre en exergue trois paradigmes nouveaux concernant l’organisation par nos Sociétés Scientifiques des congrès nationaux ou internationaux.

• Le premier de ces trois paradigmes intéresse la diminution du nombre des «congressistes» se déplaçant pour une participation sur place…
Si l’on tente d’en trouver l’explication, il est facile de pointer en premier lieu la fin des prises en charge automatiques par l’Industrie des frais de voyages et d’hébergements pour nos jeunes collègues, ce qui à l’évidence ne les incite...

Contenu réservé aux abonnés

Abonnez-vous