En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour la bonne gestion de votre compte et de vos abonnements.

Recherche

Suivez-nous sur les réseaux sociaux :
Conception moderne des ostéotomies autour du genou dans l’arthrose fémoro-tibiale monocompartimentaire

Paru dans le numéro N°300 - Janvier 2021
Article consulté 487 fois

Conception moderne des ostéotomies autour du genou dans l’arthrose fémoro-tibiale monocompartimentaire

Par Alban PINAROLI (1), Jean-Marie FAYARD (2) dans la catégorie MISE AU POINT
(1) Hôpital Privé Médipôle de Savoie, 300 Avenue des Massettes 73290 Challes les Eaux - (2) Centre Orthopédique Santy, 24, Avenue Paul Santy 69008 Lyon

Les ostéotomies sont des interventions anciennes dont les premières publications remontent à la fin des années 1960. Elles ont initialement été décrites dans la correction des déformations du membre inférieur puis dans le traitement conservateur des arthroses fémorotibiales monocompartimentaires isolées.

Introduction

Les ostéotomies sont des interventions anciennes dont les premières publications remontent à la fin des années 1960 (1, 2). Elles ont initialement été décrites dans la correction des déformations du membre inférieur (3) puis dans le traitement conservateur des arthroses fémorotibiales monocompartimentaires isolées (4, 5).

Dans le traitement de la gonarthrose, ces ostéotomies, réalisées à des stades d’usure déjà avancés, nécessitaient une hypercorrection autorisant des taux de survie intéressants mais rendant la mise en place secondaire d’une prothèse totale de genou techniquement difficile (cals vicieux, obliquité de l’interligne articulaire) (6, 7, 8) (figure 1).

Figure 1 : Cal vicieux tibial et indication de prothèse difficile.

 

En raison de l’évolution du traitement médical de l’arthrose et de l’amélioration des résultats de la chirurgie prothétique du genou (prothèses totales ou prothèses unicompartimentaires), les indications d’ostéotomies ont diminué.

Néanmoins, les résultats fonctionnels parfois insuffisants des prothèses de genou (9), le taux de révision élevé chez les sujets jeunes et très actifs (10), ont relancé l’intérêt pour les ostéotomies.

De nombreux auteurs ont rapporté des résultats fonctionnels, des taux reprise du travail et du sport très...

Contenu réservé aux abonnés

Abonnez-vous