En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour la bonne gestion de votre compte et de vos abonnements.

Recherche

Suivez-nous sur les réseaux sociaux :
Comment nous fabriquons une prothèse de hanche

Paru dans le numéro N°210 - Janvier 2012
Article consulté 4922 fois

Comment nous fabriquons une prothèse de hanche

Par A. Gil dans la catégorie MISE AU POINT
Société Marle - Rue Lavoisier - 52800 Nogent

Après validation des données techniques fournies par le client, sous forme d’un fichier informatique 3D, nous réalisons un outillage c’est à dire un moule.
1 – Après validation des données techniques fournies par le client, sous forme d’un fichier informatique 3D, nous réalisons un outillage c’est à dire un moule. On voit ici une machine d’usinage par fraisage à grande vitesse, réaliser sur deux blocs d’acier des gravures pour la forge. 

 

2 – Aspect de l’outillage (moule) terminé dans lequel va se faire la phase d’estampage. Notez que les deux gravures ne sont pas identiques. L’une est une gravure d’ébauche et l’autre de demi-finition. 

 

3 – La matière brute de fabrication des prothèses s’achète en barres de 3 à 6 mètres (ici des barres de Titane) que l’on va débiter sur une cisailleuse ou sur une scie pour obtenir des lopins. 

 

4 – Ces morceaux débités à partir des barres sont appelés des lopins (ici lopins de M30NW).

 

5 – Première opération à chaud. Opération de préformage sur une machine à marteler robotisée. On voit le lopin rougi car il a été chauffé dans un four à induction. Le lopin est tenu par des mors et il va être introduit dans une machine pour être déformé par quatre marteaux. 

 

6 – Aspect des lopins après déformation (ou préformage) dans la machine à marteler. 

 

7 – Première étape d’estampage. Le lopin a été de...

Contenu réservé aux abonnés

Abonnez-vous