En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour la bonne gestion de votre compte et de vos abonnements.

Recherche

Suivez-nous sur les réseaux sociaux :
Comment je réalise une prothèse unicompartimentale  latérale du genou à plateau fixe

Paru dans le numéro N°270 - Janvier 2018
Article consulté 912 fois

Comment je réalise une prothèse unicompartimentale latérale du genou à plateau fixe

Par Anders Troelsen dans la catégorie TECHNIQUE
Hôpital Universitaire de Hvidovre, Copenhague - Danemark

L’arthroplastie prothétique unicompartimentale pour gonarthrose est pratiquée depuis des décennies. Cependant, à grande échelle, comme le montrent les registres d'arthroplastie, les taux d'utilisation de la prothèse unicompartimentale latérale du genou (PUCL) ont toujours été faibles. Pour la grande majorité des chirurgiens, la PTG est le traitement de choix de la gonarthrose latérale.

Introduction

L’arthroplastie prothétique unicompartimentale pour gonarthrose est pratiquée depuis des décennies. Cependant, à grande échelle, comme le montrent les registres d'arthroplastie, les taux d'utilisation de la prothèse unicompartimentale latérale du genou (PUCL) ont toujours été faibles. Pour la grande majorité des chirurgiens, la PTG est le traitement de choix de la gonarthrose latérale. Chez les patients correctement sélectionnés, la PUCL offre les avantages de l’arthroplastie unicompartimentale en général, c’est à dire épargne cartilagineuse et ligamentaire. Ce qui permet aux ligaments croisés de guider naturellement la cinématique du genou ainsi traité. Ces caractéristiques propres de l'arthroplastie unicompartimentale du genou expliquent les excellents résultats fonctionnels et les genoux oubliés des opérés. Lorsque la PUCL est réalisée par des chirurgiens expérimentés et chez des patients correctement sélectionnés, la littérature rapporte d’excellents résultats à court et à long terme dans les gonarthroses primitives et post-traumatiques (1,2).

 

Fréquence

Les études de cohortes montrent qu'environ 10% des arthroses du genou se concentrent sur le compartiment latéral. Le taux spécifique de patients symptomatiques nécessitant une ostéotomie de réaxation ou une...

Contenu réservé aux abonnés

Abonnez-vous