En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour la bonne gestion de votre compte et de vos abonnements.

Recherche

Suivez-nous sur les réseaux sociaux :
Choix de la contrainte dans les grandes déformations en varus

Paru dans le numéro N°297 - Octobre 2020
Article consulté 80 fois

Choix de la contrainte dans les grandes déformations en varus

Par A. Schmidt(1), E. Sappey-Marinier(1), E. Servien(1,3) dans la catégorie MISE AU POINT
(1) Service de chirurgie orthopédique et médecine du sport, centre médical d’excellence de la FIFA, Hôpital de la Croix-Rousse, Hôpital Universitaire, Hospices Civils de Lyon, Lyon - (2) Univ Lyon, Université Claude Bernard Lyon 1, IFSTTAR, LBMC UMR-T9406, F69622, Lyon - (3) LIBM – EA 7424, Laboratoire Interuniversitaire de Biologie de la Motricité, Université Claude Bernard Lyon 1, Lyon

Le genu varum est la déformation la plus fréquente des patients candidats à une prothèse totale de genou (PTG). On parle de grande déformation en varus lorsque l’angle fémoro-tibiale mécanique (AFTM) est inférieur à 170° ce qui représente environ 20% des patients présentant une déformation en varus.

Introduction

Le genu varum est la déformation la plus fréquente des patients candidats à une prothèse totale de genou (PTG). On parle de grande déformation en varus lorsque l’angle fémoro-tibiale mécanique (AFTM) est inférieur à 170° ce qui représente environ 20% des patients présentant une déformation en varus. Les grandes déformations en varus sont associées à trois difficultés techniques qui peuvent être isolées ou associées :

- Déformation extra-articulaire d’origine osseuse secondaire à un cal vicieux ou à une anomalie constitutionnelle [1], qui peut être quantifiée en mesurant le varus épiphysaire selon l’axe de Levigne (fig. 1) ou selon la technique décrite par Henri Dejour (fig. 2) [2].

- Déformation intra-articulaire secondaire à l’usure cartilagineuse pouvant s’associer à des pertes de substance osseuse fémoro-tibiale interne.

- L’enveloppe ligamentaire [3] :

  • La laxité ligamentaire collatérale latérale. Cette laxité ligamentaire dite laxité de la convexité, apparaît secondairement et accroit l’importance de la déformation en genu varum lorsque le genou est en charge (déformation dynamique). Cette laxité latérale est plus souvent causée par la rétraction du plan médial (ligament collatéral médial et plan postéro-médial) que par un réel étirement ligamentaire latéral...

Contenu réservé aux abonnés

Abonnez-vous