En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour la bonne gestion de votre compte et de vos abonnements.

Recherche

Suivez-nous sur les réseaux sociaux :
Chirurgie réparatrice en situation précaire - Couverture de la cheville

Paru dans le numéro N°187 - Octobre 2009
Article consulté 6509 fois

Chirurgie réparatrice en situation précaire - Couverture de la cheville

Par P. Knipper dans la catégorie TECHNIQUE
25, rue de Bourgogne - 75007 PARIS - St Antoine Hospital Paris- www.knipper.fr

Une perte de substance cutanée au niveau de la cheville est une situation fréquemment observée en chirurgie orthopédique et traumatologique. Cet article propose des techniques simples mais fiables de couverture d’une perte de substance cutanée de cette région anatomique. De surcroît, ces techniques sont adaptées à une prise en charge chirurgicale en situation précaire c'est-à-dire quand l’environnement de travail reste difficile voire précaire comme dans certains dispensaires des pays en voie de développement…

Une perte de substance cutanée au niveau de la cheville est une situation fréquemment observée en chirurgie orthopédique et traumatologique. Cet article propose des techniques simples mais fiables de couverture d’une perte de substance cutanée de cette région anatomique. De surcroît, ces techniques sont adaptées à une prise en charge chirurgicale en situation précaire c'est-à-dire quand l’environnement de travail reste difficile voire précaire comme dans certains dispensaires des pays en voie de développement…

Nous vous renvoyons à l’article sur la chirurgie réparatrice en situation précaire (Maîtrise Orthopédique, N° 118 et 122 et site internet) pour les principes généraux de reconstruction par des techniques simples appliquées dans des conditions difficiles d’exercice.

Nous vous proposons ici la couverture de la cheville, en pratique.

 

Conduite à tenir devant une perte de substance cutanée

Du plus simple au plus compliqué :

Devant une perte de substance cutanée, nous pouvons proposer :

1) l’abstention thérapeutique (il faut savoir parfois dire non quand les conditions locales et générales contre-indiquent la réussite thérapeutique),
2) une cicatrisation dirigée,
3) une greffe de peau,
4) un lambeau.

Nous vous proposons cette classification en sachant qu’elle reste...

Contenu réservé aux abonnés

Abonnez-vous