En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour la bonne gestion de votre compte et de vos abonnements.

Recherche

Bikini et voie de Hueter

Paru dans le numéro N°268 - Novembre 2017 - Cahier 2
Article consulté 428 fois

Bikini et voie de Hueter

Par Frédéric Laude dans la catégorie TECHNIQUE
Clinique du sport, Paris / [email protected]

Classiquement la voie de Hueter sur table orthopédique se pratique par une voie verticale légèrement décalée de 1 a 2 centimètres vers la face latérale de cuisse par rapport à la ligne de Hueter qui va de l’épine iliaque antéro supérieure à la tête du péroné.

 

Classiquement la voie de Hueter sur table orthopédique se pratique par une voie verticale légèrement décalée de 1 a 2 centimètres vers la face latérale de cuisse par rapport à la ligne de Hueter qui va de l’épine iliaque antéro supérieure à la tête du péroné.

Il est tout à fait possible de pratiquer un Hueter conventionnel en utilisant un abord horizontal qui se fond mieux dans les plis inguinaux et qui va s’avérer particulièrement intéressant chez les obèses. On parlera ici d’incision Bikini, car en théorie on peut la cacher dans le fameux maillot de bain et elle devient alors presque invisible.

Chez la personne en surpoids, ce besoin d’invisibilité n’est pas la raison première qui va nous motiver à se compliquer la vie. Il existe hélas bien souvent chez les patients aux BMI inavouables des replis cutanés exactement là où l’on voudrait pratiquer l’incision classique.

Promener son bistouri au fond d’un pli cutané n’est jamais une excellente idée, car la cicatrisation dans ce genre de vallée n’est jamais certaine. Les plis cutanés sont un réservoir de germe difficile à éradiquer. Pire, ils sont souvent oubliés lors de la toilette par nos patients et entretiennent une flore, voire un faune pas vraiment compatible avec une chirurgie prothétique. Ne pas couper...

Contenu réservé aux abonnés

Abonnez-vous