En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour la bonne gestion de votre compte et de vos abonnements.

Recherche

Suivez-nous sur les réseaux sociaux :
Aux grand hommes, la patrie reconnaissante : Xavier Bichat (1771-1802)

Paru dans le numéro N°309 - Décembre 2021
Article consulté 326 fois

Aux grand hommes, la patrie reconnaissante : Xavier Bichat (1771-1802)

Par Michel-Marc Gentilhomme dans la catégorie HISTOIRE

Sur son lit d'agonie, Pierre-Joseph Desault se meurt. La veille, il a passé une partie de la journée au chevet du jeune Louis XVII, qui le suivra dans la tombe quelques jours plus tard. Ne reconnaissant pas l’enfant lors de sa visite, Pierre-Joseph Desault voit rapidement son état s'aggraver et il est pris le soir même de douleurs aigües et ne tarde pas à délirer.

Sur son lit d'agonie, Pierre-Joseph Desault se meurt. La veille, il a passé une partie de la journée   au chevet du jeune Louis XVII, qui le suivra dans la tombe quelques jours plus tard. Ne reconnaissant pas l’enfant lors de sa visite, Pierre-Joseph Desault voit rapidement son état s'aggraver et il est pris le soir même de douleurs aigües et ne tarde pas à délirer.

A son chevet sont présents ses amis Jean-Nicolas Corvisart-Desmarets, François Chopart ainsi que son fils spirituel, Xavier Bichat.

Malgré leurs soins, il trépassera quelques heures plus tard. Xavier Bichat (Fig. 1), véritable étoile filante de la chirurgie française est désormais orphelin de son mentor et ami.

Figure 1 : Xavier Bichat

 

Marie François Xavier Bichat est né en 1771 à Thoirette petite bourgade de Bourgogne ou du Jura, selon le découpage géographique du moment. Il est le fils de Baptiste Bichat, fort célèbre dans sa région et premier praticien du royaume à obtenir le double titre de Docteur en médecine et de Docteur en chirurgie.

La jeunesse de Xavier Bichat est heureuse. Il est élevé par une mère aimante veillant à son éducation ainsi que celle de son jeune frère.

A 7 ans, il échappe de peu à la variole mais en gardera le visage grêlé. Rapidement, il se passionne pour l’anatomie et devient pour le...

Contenu réservé aux abonnés

Abonnez-vous