En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour la bonne gestion de votre compte et de vos abonnements.

Recherche

Suivez-nous sur les réseaux sociaux :
Adaptabilité et modularité au cours des prothèses d'épaule

Paru dans le numéro N°26 - Septembre 1993
Article consulté 3114 fois

Adaptabilité et modularité au cours des prothèses d'épaule

Par P. Boileau*, G. Walch** dans la catégorie SYNTHÈSE - MISE AU POINT
*Centre hospitalier Universitaire de Nice - 06006 Nice Cedex 1, **Centre Hospitalier Universitaire de Lyon - 69310 Pierre-Benite

Le but du chirurgien qui implante une prothèse d'épaule est, comme dans toute chirurgie prothétique, d'approcher au mieux le modèle anatomique. Deux questions se posent alors:

1. Sommes-nous sûrs de parfaitement connaître le modèle anatomique ?
2. Les prothèses standards, y compris les prothèses modulaires, dont nous disposons, nous permettent-elles de reproduire ce modèle anatomique ?

Introduction

Le but du chirurgien qui implante une prothèse d'épaule est, comme dans toute chirurgie prothétique, d'approcher au mieux le modèle anatomique. Deux questions se posent alors:

  1. Sommes-nous sûrs de parfaitement connaître le modèle anatomique ?
  2. Les prothèses standards, y compris les prothèses modulaires, dont nous disposons, nous permettent-elles de reproduire ce modèle anatomique ?

C'est pour répondre à ces deux questions que nous avons entrepris depuis 1988, une étude morphologique de l'articulation gléno-humérale et des possibilités de reproduire cette morphologie à l'aide de prothèses d'épaule. Nous ne développerons ici que le versant huméral de ces travaux et leurs conséquences sur le dessin des prothèses d'épaule; le versant glénoïdien fera l'objet d'un article séparé.

Etude morphologique de l'extrémité supérieure de l'humérus

L'étude anatomique que nous avons entreprise (2, 3, 11) avait pour but de définir avec précision les dimensions, mais également la forme de l'extrémité supérieure de l'humérus. Cette étude a été réalisée à partir d'os secs, prélevés sur cadavres, et en nous servant de moyens modernes d'investigation: machine de mesure de précision et ordinateur avec programme de conception assistée. La machine de mesure de précision, préalablement...

Contenu réservé aux abonnés

Abonnez-vous