En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour la bonne gestion de votre compte et de vos abonnements.

61 articles trouvés

Paru dans le numéro N°244 - Mai 2015

Prothèses à tiges courtes dans l’arthroplastie prothétique de hanche : Exposé sommaire des classifications et des indications

Prothèses à tiges courtes dans l’arthroplastie prothétique de hanche : Exposé sommaire des classifications et des indications Par Sabine Mai

L’arthroplastie prothétique de hanche est une opération gagnante avec de bons résultats à long terme. Les patients sont de plus en plus jeunes et exigeants. En Allemagne, plus de 20 % des patients ont moins de 60 ans. Ils ont une espérance de vie plus grande et sont plus actifs avec une demande de haute qualité de vie incluant des exercices sportifs. Pour cette raison, des techniques opératoires et des implants respectant le capital osseux et les parties molles sont développées. En particulier pour les patients actifs, la reconstruction de l’offset et de l’égalité de longueur des membres inférieurs sont importants. Jusqu’à présent, les designs des prothèses réduisent souvent l’offset ce qui est responsable d’une hanche instable. La correction par une tête plus longue est à l’origine d’un allongement du membre (Jerosch et Funken). Edeen et al. ont constaté que 32 % des patients sont sensibles à une différence de longueur. Ces inégalités sont souvent un motif de procès.

Lire l'article

Paru dans le numéro N°238 - Novembre 2014 - Cahier N°1

Prothèse unipolaire pour le traitement de la fracture cervicale fémorale déplacée du sujet âgé

Prothèse unipolaire pour le traitement de la fracture cervicale fémorale déplacée du sujet âgé Par Xavier Flecher*,**, Stéphane Deschamps***, Sebastien Parratte*, Stéphane Boisgard***, Jean-Nöel Argenson*

La prise en charge des fractures du col du fémur du sujet âgé est un réel problème de santé publique devant le vieillissement de la population et l’augmentation de leur fréquence. Le traitement recommandé pour les fractures déplacées intra-capsulaires et/ou de stade 3 ou 4 selon Garden est l’arthroplastie de hanche.
Lorsque le patient est âgé de plus de 80 ans et/ou présente un score fonctionnel bas, il est admis qu’une arthroplastie partielle, sans arthroplastie acétabulaire, est une solution permettant d’obtenir un résultat clinique satisfaisant...

Lire l'article

Paru dans le numéro N°214 - Mai 2012

Arthroscopie de hanche avec ouverture de la capsule première ou comment se passer de l'amplificateur de brilliance

Arthroscopie de hanche avec ouverture de la capsule première ou comment se passer de l'amplificateur de brilliance Par F. Laude, N. Graveleau, A. Meyer

Depuis la compréhension du mécanisme physiopathologique du conflit fémoro acétabulaire, l’arthroscopie de hanche qui permet de traiter élégamment ce problème est en pleine expansion. Cette chirurgie est cependant d’apprentissage difficile et nécessite un matériel spécifique comme une table de traction, des optiques particulières à 70° et l’aide obligatoire d’un amplificateur de brillance pour se repérer.

Les complications de cette chirurgie sont encore nombreuses et limitent à un groupe d’initiés cette chirurgie complexe. Les lésions périnéales et nerveuses en rapport avec la traction, des lésions cartilagineuses ou une lésion labrale suite à une pénétration articulaire agressive et un geste incomplet sont les principales complications de cette chirurgie.

Lire l'article